Critique tdkr

Pages: 13 (3246 mots) Publié le: 10 octobre 2012
« On doit lui courir après. Parce qu'il est le héros que Gotham mérite et pas encore celui qu'il faut à ses citoyens. Alors on va le traquer, car il est capable de l'endurer. Parce que ce n'est pas un héros. C'est un ange gardien silencieux. Un protecteur vigilant. Un chevalier Noir. »
Par ces mots à travers le commissaire Gordon, Christopher Nolan concluait le deuxième acte de sa trilogie, TheDark Kinght, laissant présager un sombre avenir pour le Batman. Dans The Dark Knight Rises, le troisième et dernier acte concluant la trilogie, le Chevalier Noir va devoir se relever pour affronter un mal menaçant le fragile équilibre établit après la mort du procureur Harvey Dent.
Pourtant, la situation de départ n'a pas changé depuis la nuit où Batman a endossé la responsabilité des crimes dudéfunt procureur. Il a disparut sans réapparaitre pendant huit ans. Et pour cause, la police l'a longtemps traqué, et le mensonge sur le véritable visage de Dent et de nouvelles lois répressives ont vaincu la criminalité et instauré une paix fragile pour Gotham City.
Nolan choisit ce statut quo comme point de départ pour mieux repartir et disposer d'une plus grande marge de manœuvre pour l'intrigueet les personnages, anciens comme nouveaux. Il puise ainsi son inspiration dans le comic-book de Frank Miller The Dark Knight Returns, où un Bruce Wayne vieillissant sort de sa retraite pour endosser une ultime fois le costume de Batman. Le réalisateur fait le pari de réaliser un troisième film une nouvelle fois davantage axé sur l'émotion et l'intensité que sur l'action, toujours avec ce savantdosage de film d'auteur et de blockbuster.

Christian Bale compose donc un Bruce Wayne sur le déclin, très affaibli physiquement, et vivant en ermite dans le manoir familial avec son majordome Alfred (Michael Caine), ce qui n'est pas sans rappeler Howard Hughes, dont Chris Nolan dit s'être inspiré. Il livre sa meilleure prestation dans le rôle de Wayne/Batman, en particulier lors de sesaltercations avec Alfred, magistral Michael Caine, les moment les plus forts émotionnellement de toute la trilogie. Mais sa prestation en Batman est aussi remarquable, plus fort et plus faible à la fois, plus brutal, plus en colère, ses cris lors des combats contre Bane témoignant de toute la rage et toute la souffrance du personnage.
Car ce personnage souffre, et souffre même beaucoup. Unecaractéristique typique de chez Nolan. Le héros s'écrit dans une souffrance qui va changer sa psychologie et qui va devenir un élément moteur de l'histoire. C'était déjà cette souffrance de la mort de ses parent qui poussait le jeune Bruce Wayne à devenir Batman dans Batman Begins, dans Memento Leonard Shelby perdait sa femme et subissait des troubles de mémoire, dans Le Prestige la mort de sa femme Juliapousse Robert Angier dans un duel fratricide contre son ancien ami Alfred Borden, et le Detective Dormer de Insomnia est poussée à l'insomnie par un assassin l'ayant vu tuer accidentellement son coéquipier, enfin dans Inception Dom Cobb est hanté par la mort de sa femme et devient dépendant de la machine à rêves.
Il est aussi intéressant de constater que chez Chris Nolan l'amour est synonyme desouffrance et de destruction, puisqu'il n'est pas rare que la femme aimée meurt, comme Natalie dans Mémento, Mél dans Inception, ou Julia dans Le Prestige, laissant le héros seul pour affronter son destin. Batman n'y échappe pas, puisque pour la première fois dans un film de ce genre, l'amour secret du héros, Rachel Dawes, est une victime du chaos orchestré par le Joker dans The Dark Knight. Ce quiaura pour conséquence de rendre Harvey Dent fou et obligera un Batman accablé par le chagrin à salir son image en devenant un fugitif sur la base d'un mensonge. Détruit psychologiquement, le héros masqué va s'exiler pendant huit longues années avant de revenir pour affronter un ennemi qui le détruira physiquement.

C'est ainsi que Bane arrive à Gotham City avec un but unique, la destruction de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Critique
  • critique
  • La critique
  • Critique
  • Critique
  • Critique
  • Critique
  • Critique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !