Critique

1075 mots 5 pages
Articles de presse:

«Le raffinement du Quatuor Leonis Très beau concert de clôture du Festival aux chandelles de Saint-Pierre-sur-l'Hâte samedi dernier qui nous a révélé le jeune et excellent Quatuor Leonis, déjà présent sur la scène internationale.

En effet, il est rare de rencontrer une telle maturité chez de jeunes interprètes surtout dans des oeuvres de référence de la musique de chambre. Perfection technique Indéniablement stimulés par le plaisir de jouer ensemble sur leurs beaux instruments, on est d'emblée séduit par le Quatuor en sol majeur, KV 387 de Mozart, dans lequel les musiciens se distinguent par leur perfection technique: la justesse individuelle et collective est infaillible, la précision absolue, la virtuosité éblouissante.
Le monde de l'opéra n'est jamais loin, que ce soit dans le Finale ou dans le magnifique Andante cantabile, où le brillant cède à l'émotion.
De ce quatuor aux accents tour à tour calmes et nerveux, on passe dans un tout autre monde avec Henri Dutilleux. Chef-d'oeuvre de mouvance colorée qui conjugue, dans chaque expression, vitesse de la lumière et qualité prismatique de l'enveloppe sonore, Ainsi la nuit passe avec juste raison pour un classique du quatuor à cordes contemporain.
Le quatuor Leonis en a donné une version fort bien inspirée. Par de superbes jaillissements dans le Nocturne introductif, il entame l'irisation d'un espace encore refermé sur lui-même et dote les figures les plus éloignées d'une naturelle parenté organique.
Cette évidence du geste, les interprètes la transcendent dans une poétique du timbre, amorcée dans un granuleux Miroir d'espace puis développée dans de vertigineuses Litanies.
D'abord par un kaléidoscope de couleurs associé au mouvement hélicoïdal puis par de sensuels dégradés convertissant le frisson en série d'entrelacs progressivement étoffés. Le ballet virtuel des Constellations, tout en esquives et fusées traçantes, l'apparence de mirage du Nocturne 2 et la densité synthétique du Temps

en relation

  • La critique
    2097 mots | 9 pages
  • Critique
    638 mots | 3 pages
  • Critique
    312 mots | 2 pages
  • Critique
    288 mots | 2 pages
  • critique
    599 mots | 3 pages
  • Critique
    411 mots | 2 pages
  • critique
    781 mots | 4 pages
  • Critique
    334 mots | 2 pages
  • Une critique
    391 mots | 2 pages
  • Critique
    637 mots | 3 pages