Croissance économique en afrique

Pages: 25 (6029 mots) Publié le: 8 juillet 2012
La ville de Durban (Afrique du Sud) se prépare à accueillir les matchs de football de la Coupe du monde en 2010. (© AP Images)

L’AGOA encourage la coopération économique et le commerce en Afrique subsaharienne
Par Merle Kellerhals

L

a loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique (AGOA), qui a été promulguée dans le cadre de la loi de 000 sur le commerce et ledéveloppement, a principalement pour objet d’accroître le volume et la diversité des échanges commerciaux entre les États-Unis et l’Afrique subsaharienne. « L’AGOA vise également à promouvoir la coopération économique et le commerce en Afrique subsaharienne en encourageant les échanges commerciaux entre les pays bénéficiaires de ses dispositions », a récemment déclaré la représentante adjointe desÉtats-Unis pour le commerce extérieur, Mme Florizelle Liser, devant une commission parlementaire. Les échanges commerciaux entre les États-Unis et l’Afrique subsaharienne se sont élevés à 104,6 milliards de dollars en 008, soit trois fois plus qu’en 001, qui était la première année


d’application de l’AGOA, a-t-elle précisé. Les échanges commerciaux dans le cadre de l’AGOA avaient atteint 3,9milliards en 00, et continuent d’augmenter depuis, selon des statistiques officielles. Les États-Unis sont cependant conscients que leurs échanges avec l’Afrique ont récemment diminué en raison de la crise économique internationale et de la baisse des cours du pétrole et d’autres matières premières. De nombreux pays africains bénéficient aujourd’hui des possibilités avantageuses offertes parl’AGOA, mais certains d’entre eux se heurtent à des obstacles importants pour ce qui est d’accroître leurs échanges commerciaux, a dit Mme Liser. « Nous poursuivons nos efforts pour que de plus en plus de pays admissibles à l’AGOA puissent en profiter

; nous cherchons aussi à aider les Africains à faire face aux difficultés relatives à l’offre, à augmenter l’éventail et la qualité des produitsqu’ils exportent et à renforcer la capacité concurrentielle de l’Afrique en général », a-t-elle souligné. Le Huitième Forum de l’AGOA se tiendra du 4 au 6 août à Nairobi (Kénya), au Centre des congrès Kenyatta. Il aura pour thème les initiatives destinées à encourager les investissements du secteur privé susceptibles d’accroître le commerce et la croissance économique dans les pays de l’AGOA. Mme Liser aindiqué que si l’Afrique subsaharienne augmentait sa part du commerce mondial de seulement 1 % pour atteindre un total de 3 %, cela se traduirait par une augmentation de 70 milliards de dollars des recettes annuelles découlant de ses exportations. « Cela montre l’importance des échanges commerciaux, qui sont une locomotive cruciale de la croissance économique pour l’Afrique et qui représententprès de trois fois le total de l’aide annuelle fournie par tous les bailleurs de fonds », a-telle ajouté. Les économistes pensent qu’il est essentiel de trouver un bon équilibre entre le volume du commerce et la diversité des produits exportés pour garantir le développement et la croissance économiques à long terme dans cette partie du monde. L’AGOA, qui a été modifiée à plusieurs reprises depuis sapromulgation initiale, vise à fournir un traitement préférentiel aux importations en provenance des pays admissibles qui mettent en vigueur des réformes axées sur l’économie de marché, indique une économiste du Service de recherche du Congrès des Etats-Unis, Mme Danielle Langton, dans une étude récente portant sur l’AGOA. « Les données montrent que la plupart des importations aux États-Unis dansle cadre de l’AGOA se font surtout dans le secteur de l’énergie, mais les importations d’autres produits ont aussi augmenté », précise-t-elle. Les dispositions de l’AGOA exigent, entre autres, du président des États-Unis de fournir une assistance technique et le soutien de son gouvernement aux capacités commerciales des pays admissibles à l’AGOA. Parmi les organismes fédéraux qui jouent un...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Croissance économique et bien être en afrique
  • Croissance en afrique
  • Croissance en afrique
  • croissance économique
  • Croissance économique
  • La croissance économique
  • Croissance économique
  • la croissance économique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !