Cuba

791 mots 4 pages
Batista est le dictateur de Cuba à partir de mars 1952. Il prend le pouvoir par la force quand il se rend compte de ses maigres chances de l'emporter par la voie légale. Washington reconnaît très vite le nouveau pouvoir. L'île, indépendante depuis 1902 de l'Espagne, ne s'est pas encore démocratisée et n'est pas prêt de l'être. Elle est restée sous l'influence de son puissant voisin, les États-Unis. La situation économique est difficile et la corruption politique est endémique. Castro, comme d'autres étudiants, n'entrent à l'université qu'armé. José Marti, le héros de l'indépendance, doit se retourner dans sa tombe.
L'île est la tranquille destination des riches américains. Batista renforce son caractère d'arrière-cour de l'Amérique. Plus de 10 000 prostituées ventent leurs charmes à La Havane en 1958. Les propriétaires de casinos investissent, de l'argent sale est blanchi. Jorge Valls, étudiant à l'époque, écrivain aujourd'hui, décrit cette atmosphère : "Pendant que nous nous soulevions, La Havane vivait dans une véritable frénésie de vie nocturne et de loisirs. Les cabarets comptaient parmi les meilleurs du monde. On dépensait des fortunes à la roulette. Les voitures de luxe parcouraient la capitale tandis qu'à la campagne régnait une horrible misère".

Le dictateur est à l'image de son pays : il montre de plus en plus un goût prononcé pour le luxe vestimentaire ; son porte-monnaie est abondamment percé par sa jeune épouse, il collectionne les objets ayant appartenu à Napoléon. Il joue et met sur écoute ses adversaires politiques. Au lendemain de son coup d'État, Batista suspend le parlement et reporte les élections.
Dans l'influence du défunt Eduardo Chibas, l'opposition ne sommeille pas longtemps. Fidel Castro en est. Elle prend forme dans les universités et se structure enfin autour de Castro en 1952. Le 26 juillet 1953, Fidel et ses compagnons mènent l'attaque de la caserne Moncada à Santiago, dans la province d'Oriente. L'opération est un grave échec.

en relation

  • Cuba
    8982 mots | 36 pages
  • Cuba
    784 mots | 4 pages
  • Cuba
    252 mots | 2 pages
  • Cuba
    2208 mots | 9 pages
  • cuba
    649 mots | 3 pages
  • Cuba
    353 mots | 2 pages
  • Cuba
    549 mots | 3 pages
  • Cuba
    1981 mots | 8 pages
  • Cuba
    1188 mots | 5 pages
  • Cuba
    515 mots | 3 pages