Culture générale

Pages: 60 (14911 mots) Publié le: 23 février 2011
Culture générale

Thème 1: Le droit au miroir de la littérature |

Bien des juristes ont tendance à considérer que le droit doit rester l'affaire des juristes et que les non spécialistes ne peuvent en avoir qu'une approche d'amateur, d'incompétent. Par conséquent, étudier le droit à travers la littérature semblera incertains, une démarche discutable, risquée. Pourtant, le droit dit àsa manière quelle sont les valeurs collectives d'une société, elle fournit des repères aux individus que nous sommes. Le droit dit ce que sont nos représentations mentales (qu'est ce que c'est le gouvernement, les parents...). Dans cette mesure le rapprochement du droit et de la littérature ne paraît pas à ce point « tiré par les cheveux ». Exemple: Platon ( 428-347 avant JC), il a précisément uneattitude ambiguë à l'égard des écrivains à ce sujet. Dans son dialogue la République, il estime que, les poètes et les auteurs de pièces de théâtre n'ont rien à faire dans une cité idéale. Le premier devoir des législateurs c'est de les chasser. Étant donné qu'ils créent des histoires, Platon leur reproche d'introduire dans les esprits la confusion entre le vrai et le faux, sur un plan morale laconfusion entre le bien et le mal. De plus les poètes s'adressent aux parties basses de notre âme et surtout à ce qu'on appelle le sensible, le charnel et pas suffisamment à l'intellect. Ils ne nous aident pas forcément à réfléchir.
Dans son dernier dialogue, intitulé Les lois, il s'adresse à ces hommes de lettres avec un certain respect qui nous surprend de sa part, il les considère toujourscomme des étrangers à la cité mais il les qualifie de « meilleurs étrangers ». Selon lui, il y a une ressemblance entre des gents qui écrivent des pièces de théâtre et des législateurs qui écrivent des lois. Les législateurs eux-mêmes prétendent écrire une pièce de théâtre mais ils considèrent qu'elle est la plus parfaite.
Chez Platon, l'exclusion initiale des littéraires de sa cité idéale relèveautant de la jalousie professionnelle que du mépris. Dans Les lois, Platon dit « qu'on peut permettre aux œuvres littéraires de se diffuser dans la cité mais à deux conditions: la littérature doit exalter la gloire de la cité et la censure pour tous els livres qui iraient à l'encontre de la société ».
Il faut penser contre Platon quand il est du côté de l'exclusion et de la censure mais il fautpenser résolument avec lui quand il affirme le rapport dialectique (lien qui justifie un aller-retour entre les deux et d'enrichissement mutuel) entre le droit et la littérature.
De fait, un important courant universitaire « droit et littérature », s'est développé aux États-Unis et il commence à se développer en Europe et notamment en Belgique et en France (en Belgique: François OST, Sade et laloi, (2005) et Christian Biet, Droit et littérature sous l'ancien régime: le jeu de la valeur et de la loi, (2004), qui lui étudie comment la littérature romanesque et théâtrale s'interrogent sur le droit juridique (filiation, succession, mariage, héritage...).

François OST, le droit au miroir de la littérature
Fruit de la collaboration de juristes, de philosophes et de littéraires, Certainesœuvres permettent de trouver des réponses aux questions les plus fondamentales que posent la loi, la justice et le pouvoir.
Le droit codifie la réalité. La littérature libère des possibles, ne reculant pas devant les passages à la limite les plus vertigineux; cultivant l'ambiguïté et l'ambivalence de ses personnages, elle creuse la singularité de l'individuel. la littérature est du côté des forcesinstituantes.
Tantôt complices et tantôt rivaux, droit et littérature tentent, chacun à sa manière, d'instituer un monde.

I) Les rapports entre droit et littérature

Qu'est ce que la littérature peut nous apprendre d'intéressant sur le droit? Et comment peut-elle nous montre que le droit n'a pas à rester le privilège des juristes?

1) Trois types de liens extérieurs entre droit et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Culture générale
  • Culture générale
  • Culture générale
  • Culture générale
  • Culture generale
  • Culture générale
  • Culture generale
  • Culture générale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !