CV

291 mots 2 pages
Sujet d'écriture d'invention

(texte support : incipit de Madame Bovary , Flaubert ).

Je m'appelle Charles Bovary et j'ai trente-cinq ans ,ma fille Jacqueline, veut que je débarrasse mon grenier afin d'y installer sa nouvelle chambre car celle-ci est assez âgée pour partagé sa chambre avec son frère Gustave.En rangeant celui-lui, je découvre une boite . « Charles Bovary » y était inscrit , piqué par la curiosité je décide après un moment de réflexion de l'ouvrir . En face , je découvre un paquet de photos de moi et une casquette qui ne me paraît pas étrangère . En les regardant , je tombe sur une photo de classe de mon année de cinquième . Les souvenirs remontent en moi !
C'est assez vague mais je me rappelle du jour de la rentrée de cette année là , ou il se passa pleins de péripéties . Je pense fortement que j'étais habillé comme un paysan , avec mon pantalon jaunâtre et je crois que je portais ma casquette ! Elle qui était indescriptible ! Je crois que c'était à cause de celle-ci que toute la classe se moquait de moi ! Le professeur , avec les moqueries , s'en était prit à moi car j'étais timide et je pense bien que j'étais le bouc-émissaire. Ma timidité me faisait passer pour une personne pathétique alors je ne l'étais pas...
Aujourd'hui c'est grâce à cette rentrée que j'ai prit conscience de mon absurdité ! Même si l'année de cinquième a été pour moi un calvaire , elle m'a également changé . Je ne suis plus timide et je ne me laisse plus faire .Et à l'heure d'aujourd'hui, je suis l'homme le plus heureux du monde accompagné à ma femme et mes enfants .
Je sors de mon grenier nostalgique et je pars retrouvé ma petite famille que j'aime tant ...

Emilie Gandossi 1ES1

en relation

  • Le cv
    345 mots | 2 pages
  • Le CV
    274 mots | 2 pages
  • Le cv
    497 mots | 2 pages
  • le cv
    4306 mots | 18 pages
  • Le cv
    1250 mots | 5 pages
  • Mon cv
    492 mots | 2 pages
  • Le cv
    277 mots | 2 pages
  • Cv et
    615 mots | 3 pages
  • Mon cv
    330 mots | 2 pages
  • la cv
    368 mots | 2 pages