Décision du conseil constitutionnel affaire mme lazare

5840 mots 24 pages
Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n° 29

Commentaire de la décision n° 2010-1 QPC – 28 mai 2010 Consorts L.

Le Conseil constitutionnel a rendu, le 28 mai 2010, ses premières décisions sur le fondement de l’article 61-1 de la Constitution, issu de la révision constitutionnelle du 23 juillet 2008 1. La première espèce (décision n° 2010-1 QPC, Consorts L.) posait la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) de plusieurs dispositions législatives relatives à la « cristallisation » des pensions, c’est-à-dire au régime spécial de pensions applicable aux ressortissants des pays et territoires autrefois sous souveraineté française et, en particulier, aux ressortissants algériens. I. – Procédure de la question prioritaire de constitutionnalité À l’occasion d’un pourvoi devant le Conseil d’État tendant à l’annulation d’un jugement en date du 12 mars 2009 par lequel le tribunal administratif de Nantes a rejeté leur demande d’annulation de la décision implicite du ministre de la défense refusant de revaloriser leur pension militaire d’ayant-cause à compter du 3 juillet 1962, les requérants, mère et fils, ont présenté un mémoire distinct sollicitant le renvoi devant le Conseil constitutionnel de la question de la constitutionnalité de plusieurs dispositions législatives relatives aux conditions spéciales de calcul des pensions des ressortissants des pays ou territoires anciennement sous souveraineté française. Par décision du 14 avril 2010, le Conseil d’État a renvoyé au Conseil constitutionnel la question de la conformité à la Constitution des trois dispositions suivantes : – l’article 26 de la loi n° 81-734 du 3 août 1981 de finances rectificative pour 1981 ;

1

Article 29 de la loi constitutionnelle n° 2008-724 du 23 juillet 2008 de modernisation des institutions de la Ve République.

2

– l’article 68 de la loi n° 2002-1576 du 30 décembre 2002 de finances rectificative pour 2002 ; – l’article 100 de la loi n° 2006-1666 du 21 décembre 2006

en relation

  • droit constitutionnel
    506 mots | 3 pages
  • Les sources de la legalites administrative
    16469 mots | 66 pages
  • Côte d'ivoire : entre violences et attentes
    4584 mots | 19 pages
  • Droit administratif
    25332 mots | 102 pages
  • Droit administratif - fiche de TD
    95047 mots | 381 pages
  • securite juridique
    11239 mots | 45 pages
  • Engagement politique des écrivains du xix°siècle
    27291 mots | 110 pages
  • Le sursis à execution
    121150 mots | 485 pages
  • La révision constitutionnelle camerounaise du 18 janvier 1996
    29764 mots | 120 pages
  • Droit administratif
    23881 mots | 96 pages