Dépravation des moeurs

Pages: 41 (10113 mots) Publié le: 5 avril 2014
Le clonage comme désir d’immortalité
Bernard Baertschi
1. Introduction: L’Ombre jaune et le désir d’immortalité
Parmi les premiers livres que, enfants, mes camarades et moi lisions, les aventures de Bob Morane étaient sans doute ceux qui nous ont le plus passion­nés. Un des ennemis récurrents du héros, sans doute le plus acharné était Monsieur Ming, alias l’Ombre jaune. Ce personnage malfaisantavait même trouvé le moyen de se rendre indestructible, puisqu’il avait mis au point une machine qui, après chacune de ses morts violentes, le recréait quelque part dans les montagnes d’Asie. Il avait inventé une machine pour se rédupliquer, bref, pour se cloner.
L’Ombre jaune était donc devenue immortelle grâce au clonage; cela, d’ail­leurs, lui a causé quelques problèmes, lorsque, à l’un de sesdécès, deux clones ont été fabriqués. Peu importe, penserez-vous, puisque c’est de la science-fiction et que, dans notre monde réel, personne de sensé ne va développer de tels fantasmes d’immortalité, car il est absurde de croire qu’un clone – au sens où maintenant nous employons ce terme – est la même personne que l’être dont il provient; comme le note Karen Dawson: «De la même manière que desvrais jumeaux diffèrent physiquement ainsi que dans leurs pensées et attitudes, ainsi diffèreront des clones»1. Des clones ne peuvent pas être plus identiques que des vrais jumeaux ne le sont, si bien que, même sans aller plus loin, on peut rejeter comme non pertinents tous les arguments qui allèguent l’unicité et l’identité des êtres humains pour rejeter le clonage. Cela n’a, tout simplement, rienà voir, même si c’est très présent dans les médias2.
Personne de sensé ne va développer de tels fantasmes d’immortalité; certes, mais ne sera-ce pas un peu à regret? Et à défaut de nous assurer l’im­mortalité personnelle, le clonage ne pourrait-il pas néanmoins nous mettre en chemin vers elle, nous en donner comme un succédané? C’est bien ce qu’on nous promet, pour demain ou pour après-demain.Jacques Testart, le père du premier «bébé-éprouvette» français – c’est ainsi qu’on appelait alors le fruit de la procréation médicalement assistée –, la petite Amandine, née en 1982, ima­gine à la fin de l’ouvrage où il conte son «œuvre», L’Œuf transparent, qu’on pourrait cloner chaque embryon afin d’avoir en réserve, pour le jour où cela s’avérerait nécessaire, des organes aptes à remplacer ceux quiseraient devenus déficients au cours du temps: bébé 1 se développe en adulte normal, alors que bébé 2, son clone, est disséqué après quelques semaines et les ébauches de ses organes conservés pour l’usage ultérieur qui a été dit3.
À défaut d’immortalité, on pourra vivre bien plus longtemps et en meilleure santé – succédané d’immortalité –, ce qui est d’ailleurs le but de la médecine et le désir dela plupart d’entre nous. Mais ce n’est pas tout. Si l’on en croit les Anciens, notre désir d’immortalité prend encore un autre visage. Dans le Banquet, Diotime fait remarquer à Socrate que, «quand on en est venu à un certain âge, alors notre nature est impatiente d’enfanter». Or, commente-t-elle: «Perpétuité dans l’existence et immortalité, ce qu’un être mortel peut en avoir, c’est laprocréation»4. L’immortalité personnelle est inaccessible, mais l’immor­talité de la lignée reste à notre disposition; elle correspond d’ailleurs, sous la forme de la procréation mise en lumière par Platon, à un désir naturel, comme Aristote le souligne encore: «Il s’agit d’une tendance naturelle laisser après soi un autre être semblable à soi»5. Or, cette tendance naturelle, le clonage aussi pourrait nouspermettre de la réaliser en dépit de l’existence d’obstacles actuellement insurmontables, comme dans le cas suivant:
Pierre et Marie désirent avoir un enfant depuis longtemps, mais Pierre est stérile. Ils ont fait appel à plusieurs techniques de reproduction artificielle, mais en vain. En désespoir de cause ils souhaitent avoir recours au clonage, le génome de l’enfant provenant d’une cellule du...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dépravation des moeurs
  • Dépravation des moeurs
  • Dépravation des moeurs
  • Depravation des moeurs au senegal
  • La Depravation Des Moeurs Dans Le Code Juridique
  • Depravation
  • Moeurs
  • Moeurs

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !