Développement du tourisme dans la région wallonie bruxelles

Pages: 9 (2032 mots) Publié le: 28 mars 2011
| |
| |
| |
| |
||
| |
| |
| |

Les moyens de communication et de promotion sont en constante évolution, il est donc primordial pourchaque entité touristique de s’adapter aux Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) ainsi qu’aux clientèles qui l’accompagnent.

L’Office de Promotion du Tourisme de Wallonie et de Bruxelles a donc pris l’initiative de former une équipe en charge du E-tourisme, c’est-à-dire de la promotion de la région à travers l’outil Internet.

Notre équipe a le plaisir de vousexposer dans ce rapport le plan d’action et les différentes stratégies à développer afin d’être présent sur le E-marché.

I) Définition du contexte

A. Caractéristiques et priorités touristiques de la région de Wallonie et de Bruxelles

Il est primordial de rester dans la continuité de ce que la région a déjà mis en avant concernant les caractéristiques du tourisme wallon et derespecter ainsi le Schéma Régional de Développement Touristique et le Plan Marketing de la région de Bruxelles et de Wallonie.

En effet, il s’agit de reprendre et de s’appuyer sur les éléments fondateurs sur lesquels repose la culture belge : « Bruxelles, Capitale Européenne », Le Manneken Pis, ses nombreux musées, l’Atomium rénové, son amour pour la BD, l’architecture bruxelloise, les fameusesfricadelles et les nombreuses variétés de bières, l’esprit festif et accueillant de la Belgique…

B. La clientèle

Dans un premier temps, la promotion de la région Bruxelles-Wallonie devra être menée à une échelle nationale. En Belgique le premier flux touristique correspond à un flux de touristes nationaux. En effet, en 2007, 2,3 millions de touristes étaient de nationalité belge (soitenviron 41% du flux touristique total cette même année). De plus, il ne faut pas oublier qu’une population consciente des richesses de son pays en est son meilleur ambassadeur à l’étranger.

La région devra aussi se concentrer sur la clientèle fidèle que représentent les pays proches et limitrophes : les Pays-Bas (805.000 touristes en 2007), la France (526.000 touristes en 2007), laGrande-Bretagne (490.000 touristes en 2007), l’Allemagne, le Luxembourg et la Suisse. Il faudra bien sûr prendre en compte les spécificités de chacun.

Outre la nationalité, il nous faudra déterminer le type de clientèle que la région souhaite attirer. Il semble adéquat de segmenter notre clientèle comme suit: familles, couples, groupes, clientèle d’affaire et clientèle handicapée.

Cette rapide vued’ensemble illustre le fait qu’il nous faudra adapter notre stratégie à chacune de ces nationalités et à chacun de ces segments.

C. Les partenaires

L’Office de Promotion du Tourisme de Wallonie et de Bruxelles peut créer différents partenariats avec des structures de natures diverses pour se faire connaitre. Ainsi, des échanges d’encarts publicitaires peuvent s’établir entrel’Office de Promotion du Tourisme de Wallonie et de Bruxelles d’une part et ses partenaires d’autre part, dans une optique de relation « gagnant-gagnant ».
Voici une liste non-exhaustive des différents partenaires envisageables de l’Office de Promotion du Tourisme de Wallonie et de Bruxelles :

- Partenariats dans le domaine des transports :

o Transports Ferroviaires : SNCB...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Tourisme et developpement
  • Tourisme en région paca
  • Le tourisme dans la région de kolda
  • Le tourisme dans la région de guelmim
  • Régions mondialisation et développement
  • developpement du tourisme au bresil
  • Tourisme et développement durable
  • Le tourisme, un facteur de developpement local

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !