danick

Pages: 14 (3306 mots) Publié le: 15 mai 2014
Une vie de boy
Ferdinand OYONO

1. Biographie

Ferdinand Oyono est un des représentants les plus célèbres de ce que l'on a appelé "la littérature négro-africaine" ou la "littérature noire d'expression française". Son oeuvre a servi de modèle à beaucoup d'autres.
Il est né le 14 septembre 1929 à N' Goulémaking, dans le Sud-Est du Cameroun.
Sa mère, catholique pratiquante, avait quittéle domicile conjugal : elle ne supportait plus de vivre avec un mari chrétien mais polygame. Celui-ci, le père de Ferdinand, avait un métier qui l'amenait à de fréquents déplacements : rédacteur des services civils et financiers. Son fils, souvent, l'accompagnait : il put ainsi observer l'administration coloniale; son œuvre est nourrie de ce qu'il eut alors l'occasion de constater.
Ilcommence ses études à la Mission catholique, où il sert aussi de "boy" et d'enfant de choeur, tout en s'initiant aux lettres classiques. Il obtient son certificat d'études primaires. Bon élève, Ferdinand Oyono est envoyé au lycée de Nkongsamb puis, à la fin de la 4ème, au lycée de Provins. Il obtient le baccalauréat en 1950. Il va alors à Paris où il partage son temps entre la Faculté de Droit etl'Ecole Nationale d'Administration. Il s'essaie au théâtre. Il commence à rédiger Le Vieux Nègre et la médaille et Une vie de boy qui seront publiés en 1956. Les deux livres décrivent avec une ironie féroce un colonialisme sur le déclin.
Ferdinand Oyono publia un peu plus tard un troisième roman : Chemins d'Europe (1960), au moment de l'accession du Cameroun à l'indépendance. Pris pard'importantes fonctions administratives et politiques (délégué du Cameroun à l'O.N.U., ministre plénipotentiaire à Bruxelles, ambassadeur à Paris, Monrovia, aux Etats-Unis), il n'a rien fait paraître depuis.
Il est important de situer sa vie et ses oeuvres dans leur contexte historique. En 1956, on ne remet pas en cause le concept d'Union française, mais dans le Cabinet ministériel du 30 janvier,présidé par Guy Mollet, M. Houphouet-Boigny a un poste. M. Mollet dit souhaiter voir les Africains gérer démocratiquement leurs affaires. La loi-cadre du 23 juin entérine une décentralisation : un exécutif indigène présidé par le Gouverneur est créé dans chaque colonie. L'Union des Populations du Cameroun se montre active : ce mouvement revendique l'indépendance, organise quelques maquis, fait unecampagne suivie en faveur de l'abstention le 18 novembre 1956.
Dans la littérature Négro- Africaine, le roman de F. Oyono, Une vie de boy, est classé dans le courant de la littérature militante situé entre les années 1948 et 1960, c’est-à-dire avant les indépendances de la grande majorité des pays de l’Afrique sub-saharienne. Les écrivains de cette époque, qui pour la plupart sont des jeunesétudiants en Europe, s’étaient donnés pour mission de dénoncer aux yeux du monde les méfaits de la > Européenne, encore appelée Colonisation, sur les peuples Africains. Cette critique acerbe du système colonial a pour précurseur l’écrivain Guyanais René Maran, ancien administrateur des colonies françaises, dont le roman Batouala est considéré comme le premier véritable roman nègre ; dans la préface decette œuvre, l’auteur marque sa désapprobation par rapport au colonialisme qui pour lui n’est pas un « flambeau » mais plutôt un « incendie ». Oyono entre donc dans cette mouvance de la littérature engagée avec d’autres écrivains Négro-Africains tels que Césaire, Eza Boto, etc.

2. Résumé

Le narrateur raconte que, lors de l'agonie d'un compatriote, il a découvert dans le sac du mourant lejournal de Toundi (par cette fiction le romancier prend ses distances). C'est donc ce journal qui est livré au lecteur : il est contenu dans deux cahiers.
Premier cahier : Toundi, frappé par son père, s'estime victime d'injustice et s'enfuit. Il rejoint la Mission catholique, avec l'accord de sa mère, fervente catholique, qui pense qu'il a bien fait de quitter un père qui ne l'aime pas...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !