Dans notre société, tout homme qui ne pleure pas à l' enterrement de sa mère risque d' être condamné à mort

802 mots 4 pages
¨Dans notre société, tout homme qui ne pleure pas à l’enterrement de sa mère risque d’ être condamné à mort.¨ Albert Camus.
Plan.

I) Un personnage qui ne joue pas le jeu. a) Un personnage qui ne veut pas . b) Un personnage différent.

Introduction.

L’Etranger œuvre inspirée par la technique romanesque américaine, qui rejoint les préoccupations des existentialistes et annonce le , écrit par Albert Camus (1913-1960) auteur naît en Argelie mais français par ces parents.
L’Etranger est un roman écrit à la première personne, c’est dire que, dans un certaine mesure, Camus s’identifie à Meursault, son personnage principal, et lui délègue son rôle de narrateur. Aussi, contrairement à ce qui se produit dans le rouge et le noir, par exemple, ou encore dans madame Bovary, où le narrateur survit à ses personnages, nous n’assistons pas à la mort de Meursault, puisque celui-ci ne saurait être en mesure de raconter sa propre mort.

Problématique : est ce que Meursault meurt pour la vérité ?

Dans une première partie on vous parlera du personnage et le fait qu’il et d ans une second partie on vous parlera d’un personnage différent.

Meursault est un personnage qui, selon l’auteur et donc refuse de mentir, que selon le point de vue prit, pourra être vrai ou faux. En premier Camus dit que mentir c’est > qui est utilise par tous, toujours, mais que son personnage ne veut pas >. Cette phrase peut être dite vrai si on adapte un point de vue qui est du côte du l’auteur qui lui, veut souvent faire du personnage une personne qui démontre pas vraiment ces sentiments et une personne qui dit toujours la vérité. Si Meursault est condamné a mort, ce car il refuse de jouer la comédie du langage, qui n’est que la manière la plus évidente de la comédie humaine. C'est-à-dire que Meursault est condamné a mort car il dit la vérité et seulement la vérité et il sais pas avec les mots dont il emploi : . Si on adapte un point de vue différent a celui-ci du auteur,

en relation

  • Meursault (l'etranger, d'albert camus)
    2529 mots | 11 pages
  • fiche de lecture l'étranger camus
    2844 mots | 12 pages
  • L'etranger
    1259 mots | 6 pages
  • L'étranger de camus
    1623 mots | 7 pages
  • L'étranger, camus
    525 mots | 3 pages
  • L'étranger
    2212 mots | 9 pages
  • Albert camus: l´étranger
    1007 mots | 5 pages
  • Expose sur l'etranger de camus
    2232 mots | 9 pages
  • L'étranger, albert camus
    970 mots | 4 pages
  • exposé
    2405 mots | 10 pages