Dans quelle mesure la croissance économique favorise-t-elle le développement durable ?

Pages: 29 (7008 mots) Publié le: 31 octobre 2010
Vie et vérité    [pic]   
    Sur la vérité comme sur la liberté on a pu tout dire, et son contraire. Un certain goût pour la grandiloquence du tragique, le nihilisme contemporain, présentent la rencontre de la vérité comme une expérience fatale pour l’homme. Chez Nietzsche, la vérité de l’éternel retour peut nous anéantir ou nous faire basculer dans la folie. Chez Sartre, la révélation de lavérité de l’existence aboutit à l’absurdité. La rencontre de la vérité signifie la mort des illusions et le constat lamentable de la finitude humaine. Du coup, rien ne peut nous attirer vers la vérité et, comme Nietzsche l’avait dit, il faut que les hommes continuent d’entretenir des illusions, car ce sont elles qui les font vivre !
    Il est tout de même assez contradictoire de demander auphilosophe de soutenir les illusions, quand par ailleurs on lui demande aussi de mettre en garde les hommes contre leurs illusions ! Un tel projet serait compréhensible de la part d’un Alcibiade ou d’un Calliclès, voués corps et âme à la recherche du pouvoir et méprisant la philosophie. Il est bon que le peuple partage certaines illusions et que personne ne vienne déranger sa tranquillité ! Mais ce genrede discours n’appartient pas au philosophe. Si on se débarrasse de ce terrorisme intellectuel autour de la vérité, ne peut-on la voir autrement ? La vérité ne peut-elle pas être libératrice ? Ne peut-elle ouvrir la voie d’une monde plus vrai et plus heureux ? La vérité est-elle contraignante ou libératrice ?
*  *
*

A. Mensonge, erreur et illusion

    1) En quel sens peut-on parler d’unecontrainte exercée par la vérité ? (texte) Qui dit contrainte dit aliénation de la liberté. La liberté est par définition l’absence de contrainte. Mais est-ce à dire qu’être libre, c’est pouvoir faire n’importe quoi, tout en pensant ce que l'on veut ? Être libre est-ce donne libre cours à nos fantasmes ?
    a) Si nous ne voyons dans la liberté qu’une licence pour faire tout et n’importe quoi, ilest clair que la liberté et la vérité ne peuvent aller ensemble. Pour être libre en ce sens, il ne faut pas écouter la voix de la vérité, refuser nos erreurs et nous enfermer dans une bulle d’illusions soigneusement entretenue. Il y aurait alors entre liberté et vérité une alternative radicale. Ou bien je demeure dans la vérité, en restant dans l’ordre de la réalité, et je renonce à ma liberté, oubien je me défoule dans une liberté sans limite, mais je renonce à la sanction de la vérité. (texte)
    b) Qui peut raisonnablement accepter un tel dilemme ? La liberté n’est pas la licence, une sorte de liberté naturelle, sans foi ni loi. Ce type de croyance est une naïveté et si la liberté n’est pas la licence,  il est possible qu’il n’y ait pas de contradiction entre la liberté et la vérité.La liberté est consciente d’elle-même et elle n’est pas de l’ordre d’une licence inconsciente. S’il y a contrainte exercée par la vérité, en réalité, celle-ci est de deux ordres d’exigences :
   Contrainte formelle de la vérité tout d’abord. En tant que la vérité s’exprime dans un discours vrai, elle nous impose les exigences de la logique. Nous pouvons nous sentir contraints devant le poids deconséquences qui découlent d’un principe, et de nos propres principes. Nous nous sentons contraints quand nous sommes mis en demeure de devoir surmonter nos propres contradictions. (texte)
    Contrainte matérielle du vrai, du fait que l’on doit regarder en face, de ce qui est. Il est assez désagréable parfois de devoir accepter des faits, de devoir s’incliner devant la justesse d’un jugement quiest peu favorable à ce que nous avons cru tout d’abord, ou à ce que nous avons voulu soutenir. La vérité exige que nous cessions de nous dérober devant ce qui est, elle veut être regardée en face. Quoi de plus contraignant quand nous nous faisons une toute autre idée ? Il y a des faits que nous ne voudrions pas voir et des torts que nous ne voulons pas reconnaître et pourtant la lucidité...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dans quelle mesure la croissance économique favorise-t-elle le développement durable ?
  • Dans quelle mesure la croissance favorise t-elle le developpement durable
  • Dans quelle mesure la croissance économique est-elle compatible avec le développement durable ?
  • dissertation dans quelle mesure concilier la croissance économique et le développement durable
  • La croissance favorise t-elle le développement durable?
  • La croissance favorise t elle le développement durable ?
  • Dans quelle mesure la croissance économique est elle compatible avec le développement durable ?
  • Dans quelle mesure l innovation favorise t elle la croissance économique ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !