Dans quelle mesure la flexibilite du travail agit-elle sur l’emploi ?

Pages: 22 (5293 mots) Publié le: 23 août 2013
Dans quelle mesure la flexibilité du travail agit-elle sur l’emploi ?

Introduction

Depuis une trentaine d’années et la fin des Trente Glorieuses, le chômage reste un phénomène de masse dans les pays développés à économie de marché ou PDEM, qui s’est accentué avec la grave crise économique et financière que le monde a connue en 2008 et 2009. C’est une des raisons pour lesquelles l’emploi aété au cœur des discussions du récent sommet sur la crise organisé au début de cette année, avec les partenaires sociaux, par le président Nicolas Sarkozy.
La solution controversée qui avait été proposée puis mise en œuvre au début des années 2000 par le gouvernement socialiste de Lionel Jospin de réduire le temps de travail à 35 heures par semaine semble avoir eu un impact direct sur l’emploilimité. En effet, si les chiffres divergent selon les sources, il semble que cette mesure ait permis de créer entre 200 000 et 300 000 emplois : l’OCDE parle « d’une contribution modérée et incertaine à la baisse du chômage ». De plus, son coût considérable pour le budget de l’Etat et le handicap qu’elle pose à la compétitivité des entreprises poussent à nous interroger sur le bien-fondé d’une tellemesure, et plus largement sur le succès en termes de création d’emplois qu’une politique de réduction du temps de travail induit. De ce fait, une telle mesure ne semble pas être efficace pour résorber le chômage.
Une alternative existe, proposée depuis le XVIIIe siècle par les économistes classiques et réclamée de longue date par les syndicats patronaux : augmenter la flexibilité du travail,c’est-à-dire permettre aux entreprises de pouvoir s’adapter rapidement aux changements de la demande, aux aléas du marché en licenciant ou en baissant les salaires si nécessaire. Ainsi, dans quelle mesure flexibiliser le travail pourra s’avérer bénéfique pour l’emploi ? Si la flexibilité du travail semble au premier abord favoriser la réduction du chômage (I), il semble également qu’elle ait des effetspervers (II).

Partie 1

D’après l’analyse libérale classique, la flexibilité du travail est facteur d’emploi. Cette première partie sera consacrée à l’étude de cette théorie. Après l’avoir présentée (A), nous verrons qu’il existe différentes formes de flexibilité du travail (B). Puis, nous intéresserons à la manière dont elles agissent sur l’emploi, quantitativement et qualitativement (C).Sous-partie A

D’après les auteurs classiques et néoclassiques, le chômage s’explique par les rigidités du marché du travail. Pour eux, le travail serait une marchandise comme les autres, échangée sur un marché autorégulé, entre des offreurs (les travailleurs potentiels) et des demandeurs (les entreprises), en fonction d’un prix d’équilibre déterminé librement (le salaire). La concurrence entreles agents économiques est primordiale. Les libéraux raisonnent de façon microéconomique et se placent du côté de l’offre. Ils soutiennent la thèse d’un chômage dû à une offre supérieure à la demande de travail, d’où la nécessité de réduire le salaire : baisser le prix d’un « bien », en l’occurrence ici du travail, favorise la demande.
Par conséquent, la voie qu’ils préconisent d’emprunter estl’établissement d’une situation de concurrence pure et parfaite, qui passe par la suppression de toutes les entraves, de tous les freins à la flexibilité du marché. Cette conception libérale du marché du travail considère que toute intervention extérieure, en particulier des pouvoirs publics, est abusive et contribue à déséquilibrer le marché, donc à créer du chômage. En effet, les réglementationsentravent à la fois le libre fonctionnement du marché du travail mais également la flexibilité des salaires (instauration d’un salaire minimum) et la liberté d’embauche ou de licenciement (loi limitant voire interdisant les licenciements). Les entreprises perdent en capacité à s’adapter rapidement aux évolutions structurelles du marché. De ce point de vue, une entreprise qui connaît des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dans quelle mesure la flexibilité du travail favorise-t-elle l'emploi ?
  • Dans quelle mesure la flexibilité du travail favorise-t-elle l'emploi ?
  • Dans quelle mesure la flexibilité du travail favorise-t-elle l'emploi ?
  • Dans quelle mesure la flexibilité du travail favorise-t-elle l’emploi ?
  • Dans quelle mesure la flexibilité du travail favorise
  • Dans quelle mesure la fléxibilité du travail favorise t- elle l'emploi?
  • Dans quelle mesure la fléxibilité du travail favorise t- elle l'emploi?
  • Dans quelle mesure la fléxibilité du travail favorise t- elle l'emploi?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !