Dans quelle mesure l’eau se révèle-t-elle être un enjeu important dans le conflit israelo-palestinien?

746 mots 3 pages
Dans quelle mesure l’eau se révèle-t-elle être un enjeu important dans le conflit israelo-palestinien?

Si le phénomène de rareté se résume par le manque versus une trop grande demande, on peut donc affirmer qu’il y a rareté en Israël. L’eau est d’une dimension capitale dans le conflit qui oppose Israël et la Palestine. La pénurie d’eau au Moyen-Orient créer un déséquilibre structurel entre son capital en eau limité et sa consommation. Par conséquent, Israël connait un stress hydrique. Aux yeux de l’État israélien, la propreté de l’eau est devenue une aussi grande préoccupation que sa pénurie.

Des années 1950 à aujourd’hui 1, l’agriculture est toujours le domaine en tête lorsqu’il est question de consommation d’eau. L’État d’Israël possède le pouvoir décisionnel sur l’utilisation de son eau malgré la provenance de celle-ci. À ce jour, les deux-tiers des besoins hydriques grandissants chez les Hébreux sont assurés par des ressources provenant de l’extérieur des frontières établies en 1948 2. Un tiers provient de la Cisjordanie et de la nappe phréatique de la bande de Gaza. L’autre tiers provient du lac de Tibériade et du Yarmouk 3. Le pays consomme de 1900 à 2000 millions de m3 par an même si les ressources d’eau s’élèvent à environ 1 765 millions de m3/an 4. Tel que démontré sur la carte, le lac Tibériade est le seule réservoir d’eau potable de la région et il est dirigé par Israël pour Israël. C’est en majorité la source du problème. La banque de Gaza, qui enferme les Palestiniens, est très éloignée des principales sources d’eau. Cet éloignement vers cette ressource vitale cause donc la mort de plusieurs Palestinien. Avec cet avantage important, Israël investit beaucoup dans l’agriculture. En effet, ce riche État est maître dans les technologies agricoles et ce, malgré un climat très peu propice à la verdure. Sachant qu’Israël est à 95 % auto-suffisant à travers ce territoire désertique de moitié 5, nous pouvons en déduire que la

en relation

  • Eau au proche-orient
    20715 mots | 83 pages
  • L’eau au xxie siècle : enjeux, conflits, marché
    7062 mots | 29 pages
  • Sofiane
    19365 mots | 78 pages
  • Cours terminal ES histoire : Le Proche et Moyen Orient
    8355 mots | 34 pages
  • Reflexion historique sur le moyen orient
    27876 mots | 112 pages
  • Histoire
    18081 mots | 73 pages
  • Géopolitique de l'eau
    8379 mots | 34 pages
  • Mémoire économie souterraine
    17167 mots | 69 pages
  • La meditérrannée s’institue-t-elle comme une interface dynamique ou une zone de clivages, de disparités ?
    4120 mots | 17 pages
  • terrorisme
    9740 mots | 39 pages