Danse

Pages: 17 (4207 mots) Publié le: 25 février 2011
Marius Petipa
Chorégraphe marseillais

I Un enfant de Marseille

C’est le 11 mars 1818 qu’est né à 18 h au 25 rue du Panier un jeune garçon qui devait bouleverser l’histoire de l’art et du ballet. IL inventa un genre artistique nouveau le grand ballet narratif.

Il passa sa jeunesse avec ses huit frères et sœurs dans une atmosphère bohème. Sa mère était jongleuse et son père dont lemétier exact était livreur de glace arrondissait ses fins de mois comme danseur mondain à la taverne du Vieux Port. Il effectuait aussi des petites « tournées », une d’entre elles le porta même jusqu’en Belgique avec toute sa famille où le peintre David fit un portrait du jeune Marius en 1823.
Il avait d’ailleurs contracté la tuberculose a cause des difficultés du métier il devait a dos d’âne et demulet charger des blocs de glace dans les glacières de la Sainte Beaume pour les livrer aux différentes tavernes et cabarets de Marseille d’Aix en Provence et de Toulon. Sa famille suivait dans une roulotte ; sa femme Antoinette Peiras était d’origine espagnole sans doute gitane .Il y avait neuf enfants.

II. La fausse histoire de Marius Petipa n’ayant aucun lien avec Marseille

Lorsque devenuchorégraphe célèbre il dicta ses Mémoires en Russe en 1906 puis traduites en Anglais il a voulu effacer la mémoire de Marseille a cause d’un épisode de jeunesse que j’ai retrouvé dans les archives de la Police de la Monarchie de Juillet. A L’age de 15 ans Marius s’est laissé tenté par la politique tout simplement il a participé avec son frère jumeau Victor a des insurrections populaires.
Il aété condamné a la déportation mais c’est son frère qui a accompli la peine en Algérie ou il finit ses jours. Marius dénoncé par un couple de Marseillais prit d’abord la fuite à Nantes et Bordeaux ou il commença sa carrière de danseur au Grand Théâtre sous le pseudonyme d’Alvise Consuelo puis en 1840 une amnistie lui permet de reprendre son nom. Dans une lettre a sa mère il raconte sa déception devantla passivité des quartiers populaires de Marseille. De là date sa rancœur contre la cité phocéenne rancœur qui alla jusqu'à nié une portion de sa vie à Marseille.

III. Son premier mariage et ses débuts comme danseur

Un jours son père eut un terrible accident dans la Glacière des Tournon de Meyrargues à la Sainte Baume : un bloc de glace se détacha d’un filin de remontée et lui écrasa lajambe gauche. En voulant le dégager le frère et la jeune apprentie Mariette Peirano lui arrachèrent le tendon. Le père Petipa allait rester paralysé jusqu'à la fin de sa vie.
Cette homme, malgré son métier manuel était un poète et un artiste. Il va dicter a sa jeune domestique Mariette fille d’un boulanger piémontais de confession réformé des arguments des récits, de légendes, des arguments deballets que l’on appelé pantomime…
A la maison du Panier le soir la famille était réunie autour de l’ancêtre qui racontait, racontait, racontait….Le père Petipa avait lu tous les contes fantastiques de l’Europe et les familles de notable venaient le chercher le soir aux « veillées provençales » pour écouter ses récits merveilleux, de jeunes chevaliers partis à la croisade, de belles provençalesséduites par des riches marchands, de combats en terre d’orient etc.….Mistral et surtout Joseph D’Arbaud font mention de ces « soirées du Panier » qui faisaient les délices des Marseillais de l’époque….
Le jeune Marius avait un réel talent de mime . Pendant que son père racontait il mimait dans la pièce prés de la cheminée les exploits des héros jaillis de l’imagination de son père. La bellepiémontaise Mariette découvrait l’amour. Elle avait 16 ans c’était une belle brune à la poitrine généreuse. Marius et Mariette s’échappèrent une semaine avec l’ânesse NONETTE et allèrent dormir a la belle étoile prés des glacières de Tournon dans la Sainte Baume. Le mariage était conclu par enlèvement d’amour, mariage d’estrambord comme on disait en ce temps à Marseille….

IV . L’abandon du père...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • danse
  • Danse
  • la danse
  • la danse
  • Danse
  • La danse
  • danse
  • Danse

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !