Daro

7068 mots 29 pages
Projet Analyse Financière

On observe depuis deux décennies une évolution sensible du contexte économique du luxe. Le marché mondial connaît un développement spectaculaire. De plus en plus de pays s’ouvrent désormais au luxe, au premier rang on peut citer la Chine, l’Inde, la Russie. Sur ce marché en forte progression qui représente, selon l’étendue de son champ, entre 90 et 140 milliards d’euros, le luxe français dispose d’avantages de comparatifs importants et les entreprises du secteur se voient offrir des occasions de renforcer des positions déjà enviables.

Définition de la notion du luxe :
Si la délimitation économique du luxe est difficile à appréhender, la réglementation administrative autorise une certaine approche du secteur. En effet, ces professions font l’objet d’une stricte réglementation. Ainsi, un décret du 29 janvier 1945, dressait une liste de dix-sept activités « spécifiquement concernées », allant de la création de mode à l’édition musicale, en passant par la bijouterie et la joaillerie. L’arrêté du 7 avril 1945 définit la haute couture et le prêt à porter de luxe.
Difficile à délimiter, le champ du luxe est plus vaste qu’il n’y paraît. Une étude ancienne mais fondatrice, réalisée par le cabinet Mac Kinsey en 1990 pour le comité Colbert, identifiait 35 secteurs d’activité « susceptibles de comporter des marques de luxe ». Ces secteurs ressortissent à quelques domaines, dont la personne, englobant à la fois l’habillement, les accessoires de mode, chaussures, les parfums et cosmétiques, la maroquinerie ; la maison, qui englobe les arts de la table, de l’ameublement, des luminaires ; les sorties, voyages et fêtes qui englobent l’hôtellerie, la restauration, mais aussi les vins et spiritueux.
Le contexte économique du luxe en France et dans le monde :

En un siècle, le secteur de la mode en France a connu un profond bouleversement. D’un monde artisanal doté d’un grand savoir-faire, on est passé progressivement à une activité de grande

en relation

  • exposé sur maimouna
    6438 mots | 26 pages
  • L'inde ancienne
    467 mots | 2 pages
  • Arts plastiques
    4138 mots | 17 pages
  • Ethnologie de l'inde
    422 mots | 2 pages
  • Elfique
    563 mots | 3 pages
  • Les villes mnuments et jardins antiques
    1025 mots | 5 pages
  • Maimouna
    904 mots | 4 pages
  • Nada
    7145 mots | 29 pages
  • Btsame4 d3
    1283 mots | 6 pages
  • expos e
    253 mots | 2 pages