Dcomm

11095 mots 45 pages
DURAND Jean Baptiste Mémoire professionnel IUFM de Dijon

Le conte merveilleux : de la lecture à la production d’écrits

Tuteur . Duperie7. Complicité Première séquence8. Manque ou méfait9. Médiation10. Entreprise réparatrice11. Départ du héros12. Première fonction du donateur13. Réaction du héros14. Transmission15. Déplacement, transfert du héros|16. Combat du héros contre l'antagoniste17. Marque18. Victoire sur l'antagoniste Deuxième séquence19. Réparation du méfait20. Retour du héros21. Poursuite22. Secours23. Arrivée incognito du héros24. Imposture25. Tâche difficile26. Accomplissement de la tâche27. Reconnaissance du héros28. Découverte du faux héros29. Transfiguration30. Châtiment31. Mariage ou accession au trône|

Propp définit également, nous l’avons dit, 7 personnages-types ou 7 rôles :
Le héros, le faux-héros, le mandateur, l’objet de la quête, l’agresseur, le donateur, l’auxiliaire (l’objet magique, souvent).
« Les observations présentées peuvent être brièvement formulées de la manière suivante :
– Les éléments constants, permanents, du conte sont les fonctions des personnages, quels que soient ces personnages et quelle que soit la manière dont ces fonctions sont remplies.
– Les fonctions sont les parties constitutives fondamentales du conte. Le nombre des fonctions que comprend le conte merveilleux est limité. » Extrait de Morphologie du conte, Points Seuil, 1970.

· Lévi-Strauss formulera des critiques à l’égard de la théorie de Propp (La structure et la forme, 1960) : il montrera par exemple que les contes se prêtent moins bien à l’analyse structurale que les mythes car ils sont plus libres. Il affirmera aussi qu’en étudiant les contes en dehors de tout contexte ethnographique, l’analyse structurale conduit à des incohérences et à un excès d’abstraction. On s’en aperçoit effectivement quand on est face à la formule canonique que propose Propp et qui régit tous les contes.

· A.J. Greimas, dans son ouvrage Sémantique

en relation

  • Délocalisation
    1942 mots | 8 pages
  • Typologie du chomage feminin
    3661 mots | 15 pages
  • La légitimité théorique de la Micro Finance
    5256 mots | 22 pages
  • Etude de genre
    10481 mots | 42 pages
  • Le travail des enfant dans les pays en voie de développement
    5765 mots | 24 pages
  • Emplois verts
    13082 mots | 53 pages
  • L'égalité hommes/femmes
    5829 mots | 24 pages
  • Gestion des organisations: complexité, diversité et éthique (MET2100)
    8600 mots | 35 pages
  • Attraction et rétention des salariés du commerce de l’alimentation : étude des salariés de la génération y peu scolarisés
    11167 mots | 45 pages
  • Investissements directs étrangers
    50092 mots | 201 pages