Dd"sir image et imagination

19097 mots 77 pages
L’imagination

INTRODUCTION

I) Première approche

De toutes les facultés humaines, l’imagination est l’une de celles qui suscitent les appréciations les plus contradictoires. Pour les poètes, pour les artistes en général, mais aussi selon certains philosophes, elle témoigne de la liberté de l’esprit humain. Grâce à l’imagination, en effet, les hommes sont capables, non seulement de se représenter l’irréel, mais aussi de soumettre le monde à leurs désirs en dessinant les nouveaux territoires de la vérité : « l’imagination est la reine du vrai, et le possible est une des provinces du vrai » écrit Baudelaire (texte 1). Mais l’imagination est également une source d’erreurs et d’illusions, car elle nous renseigne moins sur la réalité elle-même que sur les réactions de notre corps et de notre sensibilité à notre milieu. C’est l’interférence des sources de nos représentations qui serait la cause de l’illusion, dont l’imagination est en l’occurrence directement responsable (texte 2, d’Alain). Il faut donc se demander pourquoi l’imagination fait l’objet d’interprétations à ce point antithétiques. Il apparaît que cette contradiction procède de la nature ambiguë de cette faculté.

Le terme « imagination » vient du latin « imago », de « imitari », imiter. Suivant cette étymologie, comme pour le sens commun, l’imagination serait donc la faculté « d’imiter par des images ». Cependant cette approche suscite deux objections majeures. Tout d’abord, le terme d’« image » est lui-même une métaphore, c’est-à-dire le transport d’un mot d’un domaine dans un autre. Une image matérielle est en effet une trace qui évoque physiquement ce à quoi elle ressemble partiellement : tel est le cas du reflet de mon visage dans l’eau, par exemple. Au contraire, une image mentale ne ressemble en rien à ce qu’elle est censée représenter, car les « choses » de l’esprit ne sont pas visibles ni sensibles : l’image du soleil, par exemple, n’émet aucune lumière, de même que l’idée de chien

en relation

  • Dd"sir image et imagination
    1858 mots | 8 pages
  • Créer un formulaire
    9397 mots | 38 pages
  • Maison
    77218 mots | 309 pages
  • stendhal
    37247 mots | 149 pages
  • Francois truffaut
    151226 mots | 605 pages
  • Abbé prévost
    43673 mots | 175 pages
  • ABBE PREVOST
    43472 mots | 174 pages
  • Théorie système général lemoin
    137833 mots | 552 pages
  • LE MOIGNE La théorie du système général, théorie de la modélisation
    130239 mots | 521 pages
  • massinissa
    59153 mots | 237 pages