de francois sengat kouo

Pages: 6 (1498 mots) Publié le: 19 novembre 2014
Objet d'étude : Écriture poétique et quête du sens, du Moyen Âge à nos jours.
CORPUS DE TEXTES :
Texte A : Victor Hugo, « Depuis six mille ans la guerre (…) » in « Liberté, Egalité, Fraternité »,
Chansons des rues et des bois, 1865.
Texte B : Boris Vian, « A tous les enfants », Chansons, 1954-1959.
Texte C : François Sengat-Kuo (1931-1997), « Ils m’ont dit… », Fleurs de Latérite, Heuresrouges, 1971.
Texte D : Théophile Gautier, Mademoiselle de Maupin, extrait de la préface, 1836.
Texte E : Paul Eluard, L’Honneur des poètes, extrait du texte de présentation, 14 juillet 1943.
TEXTE A

5

Depuis six mille ans la guerre
Plaît aux peuples querelleurs,
Et Dieu perd son temps à faire
Les étoiles et les fleurs.

Aucun peuple ne tolère
Qu'un autre vive à côté ;
35 Et l'onsouffle la colère
Dans notre imbécillité.

Les conseils du ciel immense,
Du lys pur, du nid doré,
N'ôtent aucune démence
Du cœur de l'homme effaré.

C'est un Russe ! Égorge, assomme.
Un Croate ! Feu roulant.
C'est juste. Pourquoi cet homme
40 Avait-il un habit blanc ?

Les carnages, les victoires,
10 Voilà notre grand amour ;
Et les multitudes noires
Ont pour grelot le tambour.Celui-ci, je le supprime
Et m'en vais, le cœur serein,
Puisqu'il a commis le crime
De naître à droite du Rhin.

La gloire, sous ses chimères
Et sous ses chars triomphants,
15 Met toutes les pauvres mères
Et tous les petits enfants.

45 Rosbach ! Waterloo ! Vengeance !
L'homme, ivre d'un affreux bruit,
N'a plus d'autre intelligence
Que le massacre et la nuit.

Notre bonheur est farouche ;C'est de dire : Allons ! mourons !
Et c'est d'avoir à la bouche
20 La salive des clairons.

On pourrait boire aux fontaines,
50 Prier dans l'ombre à genoux,
Aimer, songer sous les chênes ;
Tuer son frère est plus doux.

L'acier luit, les bivouacs fument ;
Pâles, nous nous déchaînons ;
Les sombres âmes s'allument
Aux lumières des canons.

On se hache, on se harponne,
On court parmonts et par vaux ;
55 L'épouvante se cramponne
Du poing aux crins des chevaux.

25 Et cela pour des altesses
Qui, vous à peine enterrés,
Se feront des politesses
Pendant que vous pourrirez,

Et l'aube est là sur la plaine !
Oh ! j'admire, en vérité,
Qu'on puisse avoir de la haine
60 Quand l'alouette a chanté.

Et que, dans le champ funeste,
30 Les chacals et les oiseaux,
Hideux,iront voir s'il reste
De la chair après vos os !
Victor Hugo, « Depuis six mille ans la guerre (…) » in « Liberté, Egalité, Fraternité », Chansons des rues
et des bois, 1865.

TEXTE B
A tous les enfants
Qui sont partis le sac au dos
Par un brumeux matin d’Avril
Je voudrais faire un monument
5 A tous les enfants
Qui ont pleuré le sac au dos
Les yeux baissés sur leurs chagrins
Jevoudrais faire un monument
Pas de pierre, pas de béton
10 Ni de bronze qui devient vert
Sous la morsure aiguë du temps
Un monument de leur souffrance
Un monument de leur terreur
Aussi de leur étonnement
15 Voilà le monde parfumé
Plein de rires, pleins d’oiseaux bleus
Soudain griffé d’un coup de feu

Un monde neuf où sur un corps
Qui va tomber
20 Grandit une tache de sang
Mais à tous ceuxqui sont restés
Les pieds au chaud sous leur bureau
En calculant le rendement
De la guerre qu’ils ont voulue
25 A tous les gras tous les cocus
Qui ventripotent dans la vie
Et comptent leurs écus
A tous ceux-là je dresserai
Le monument qui leur convient
30 Avec la shlague1, avec le fouet
Avec mes pieds avec mes poings
Avec des mots qui colleront
Sur leurs faux-plis sur leurs bajoues
Delarmes de honte et de boue.

Boris Vian, « A tous les enfants », Chansons, 1954-1959.

TEXTE C

5

Ils m’ont dit
Tu n’es qu’un nègre
Juste bon à trimer pour nous
J’ai travaillé pour eux
Et ils ont ri

Ils m’ont dit
Tu n’es qu’un enfant
Danse pour nous
J’ai dansé pour eux
10 Et ils ont ri
Ils m’ont dit
Tu n’es qu’un sauvage
Laisse-là tes totems
Laisse-là tes sorciers
15 Va à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • francois
  • Francois
  • Francois
  • François
  • francois
  • François
  • Francois
  • Francois

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !