De gaulle

494 mots 2 pages
Lieutenant au début de la Première Guerre mondiale, il est nommé capitaine en janvier 19159. Blessé au genou dès son premier combat à Dinant le 15 août 191410, il rejoint le 33e RI sur le front de Champagne pour commander la 7e compagnie. Il est à nouveau blessé le 10 mars 1915 à la main gauche, lors de la bataille de la Somme. Décidé à en découdre, il désobéit à ses supérieurs en ordonnant de tirer sur les tranchées ennemies. Cet acte lui vaut d'être relevé huit jours de ses fonctions. Officier tatillon, volontiers cassant, son intelligence et son courage face au feu le distinguent au point que le commandant du 33e RI lui offre d'être son adjoint11.
Le 2 mars 1916, son régiment est attaqué et presque détruit par l'ennemi en défendant le village de Douaumont, près de Verdun. Sa compagnie est anéantie au cours de ce combat et les survivants sont encerclés. Tentant alors une percée, la violence du combat l'oblige à sauter dans un trou d'obus, pour se protéger, mais des Allemands l'imitent et le blessent d'un coup de baïonnette à la cuisse gauche12. Pris par les troupes allemandes, il est soigné et interné.
Après une tentative d'évasion manquée, il est transféré au fort d'Ingolstadt, en Bavière, un camp de représailles destiné aux officiers remuants. Il y croise le futur général Georges Catroux, l'aviateur Roland Garros, le journaliste Rémy Roure, l'éditeur Berger-Levrault et le futur maréchal soviétique Mikhaïl Toukhatchevski. Un « lamentable exil », c'est en ces termes qu'il décrit à sa mère son sort de captif. Pour tromper l'ennui, de Gaulle organise pour ses compagnons de captivité des exposés magistraux sur l'état de la guerre en cours. Mais surtout, il tente de s'évader à cinq reprises, sans succès. Il est libéré après l'armistice du 11 novembre 1918 et retrouve les siens le mois suivant. De ces deux ans et demi de captivité, il gardera un souvenir amer, estimant être un « revenant », un soldat inutile qui n'a servi à rien13. Il recevra, toutefois, à l'issue

en relation

  • De gaulle
    13347 mots | 54 pages
  • De gaulle
    1066 mots | 5 pages
  • De gaulle
    2208 mots | 9 pages
  • De gaulle
    371 mots | 2 pages
  • De Gaulle
    273 mots | 2 pages
  • De gaulle
    809 mots | 4 pages
  • De gaulle
    1463 mots | 6 pages
  • DE GAULLE
    581 mots | 3 pages
  • De gaulle
    1590 mots | 7 pages
  • gaulle
    1936 mots | 8 pages