De la pédiatrie à la psychanalyse

4297 mots 18 pages
1. Les aberrations sexuelles
Ce que nous appelons le caractère d’un être humain est en grande partie construit avec un matériel d’excitations sexuelles et s’assemble à partir de pulsions fixées depuis l’enfance, de constructions provenant de la sublimation et d’autres constructions destinées à maintenir efficacement dans les dessous inconscients les motions perverses reconnues comme inutilisables.
Pour certains traits de caractère, il a même été possible d’établir un lien avec des composantes érogènes déterminées. Ainsi l’entêtement, l’économie, le goût de l’ordre découlent-ils de l’utilisation de l’érotisme anal. L’orgueil est déterminé par une forte disposition à l’érotisme urinaire.

Une bonne part des déviations qu’on peut observer plus tard par rapport à la vie sexuelle normale est déterminée d’emblée, aussi bien chez les névrosés que chez les pervers, par les impressions de la période infantile.
La responsabilité de ses déviations se partage entre l’apport de la constitution, la prématuration, la caractéristique d’une adhérence accrue et l’activation fortuite de la pulsion sexuelle par une influence externe. Les facteurs accidentels ont une grande importance, pour révéler ou activer les tendances sexuelles naturelles d’un individu.

Cependant, il a été remarqué que la façon dont s’est passée la vie sexuelle de l’enfant n’a que bien peu d’importance pour la vie ultérieure lorsque le niveau social et culturel est bas, alors qu’elle en a beaucoup plus lorsque celui-ci est plus élevé.
1.1. Pulsions sexuelles et perversions
Objet sexuel : la personne dont émane l’attraction sexuelle
But sexuel : l’acte auquel pousse la pulsion

Par pulsion, nous désignons la représentation psychique d’une source endosomatique de stimulations, s’écoulant de façon continue, par opposition à la stimulation, produite par des excitations sporadiques et externes.
La source somatique est un processus excitateur spécifiquement sexuel dans un organe

en relation

  • Fiche de lecture psychanalyse et pédiatrie f. dolto
    1151 mots | 5 pages
  • Rien
    4023 mots | 17 pages
  • Dolto
    310 mots | 2 pages
  • Psychoogie de l'enfant
    3533 mots | 15 pages
  • Jeu et réalité
    757 mots | 4 pages
  • Tout est langage
    1806 mots | 8 pages
  • Fiche lecture complexe du homard
    1721 mots | 7 pages
  • Psycho de l'enfance et l'adolescence
    2250 mots | 9 pages
  • Freud
    352 mots | 2 pages
  • Winnicott
    3468 mots | 14 pages