De la performance à l'excellence

Pages: 28 (6970 mots) Publié le: 4 août 2011
« GOOD TO GREAT » par JIM COLLINS
(de la performance à l’excellence) LE BIEN EST L’ENNEMI DE « L’EXCELLENT » Nous n’avons pas d’écoles « excellents » parce que nos écoles sont simplement bonnes, de gouvernement « excellent » parce qu’ils se contentent d’être bons.. Un patron de MacKinsey lui dit un jour  :  «  on a beaucoup aimé votre livre «  bâties pour durer » mais il n’avance pas à grandchose .. » Pourquoi  ? «  les entreprises dont vous parlez étaient dès le départ des entreprises « excellentes », aucune n’a eu à passer de « bonnes » à « excellentes ».. Du coup je me suis embarqué avec mon équipe pour un travail de cinq ans  : identifier les entreprises qui ont fait le saut de « bonnes » à « excellentes », et qui le sont restées au moins 15 ans. On a découvert qu’en plaçant 1dollar dans une entreprise passée de Bonne à excellente, et un même dollar dans un panier d’entreprise du marché, le premier avait été multiplié par 471 entre 1965 et 2000, à comparer avec 56 pour l’autre. L’idée majeure du livre  : nous croyons que n’importe quelle entreprise peut améliorer ses performances et devenir excellentes si elle applique consciencieusement le modèle que nous avons découvert.La manière dont nous avons procédé Phase 1 : la recherche Nous avons recherché des entreprises qui avaient réussi des performances triples de celles du marché pendant 15 ans, nous en avons trouvé 11( sur les 1435 de la liste de « Fortune »)…le modèle devait être indépendant du secteur(si tout le secteur a réussi, on ne retient pas) La liste nous a surpris : on ne pouvait pas imaginer trouverFannie May avant Général Electric ou Coca Cola Phase 2 : à quoi comparer ces Entreprises ? Que partagent-elles en commun ? qu’est ce qui les distingue des Entreprises comparatives ? Ex  : en analysant des médaillés olympiques, et les raisons de leur succès :ils avaient tous un coach…le problème : des athlètes ayant perdu avaient aussi eu un coach. Nous avons retenu 28 entreprises comparatives, desentreprises qui avaient eu les mêmes occasions et les mêmes ressources que les entreprises excellentes, au moment de leur décollage, et d’autres qui avaient décollé comme des entreprises excellentes mais qui n’avaient pas réussi à maintenir leur trajectoire. Phase 3 : inspecter la boite noire Nous avons cherché tout ce qu’on avait écrit sur ces entreprises comparatives dans les 50 dernières années,tout classé suivant les thèmes : stratégie, technologie, leadership, analyses qualitatives et quantitatives, interviews, acquisitions, culture d’entreprise, ratios financiers, turnover du management , etc.. Important  : comprendre que les concepts de ce livre sont des déductions que nous avons tirées directement des données que nous avions devant nous. Nous avons comparé les entreprises comparativeset les entreprises excellentes, repéré «  les chiens qui n’aboyaient pas  », repéré ce que nous nous attendions à trouver et que nous n’avons pas trouvé : - dix des onze patrons d’entreprise excellente sont venus de l’interne, - pas de rémunération spéciale des patrons d’entreprises excellentes, - pas de plans stratégiques mieux élaborés.. - les entreprises excellentes ne se focalisent pas sur cequ’il faut faire, mais sur ce qu’il ne faut

pas faire, - la technologie n’a pas grand chose à voir avec le décollage des entreprises excellentes - les fusions et acquisitions n’expliquent pas plus leur décollage - pas de communication à grands renforts pour dire leur transformation, parce qu’ils ne pouvaient rien en dire sur le moment. - certaines entreprises excellentes étaient dans dessecteurs difficiles, ce n’est pas une question de chance mais de choix. Phase 4 : du chaos aux concepts Nous avons testé sans cesse nos intuitions en les confrontant aux données, en vérifiant auprès des dirigeants, en ré élaborant, et sommes arrivés à bâtir un cadre de concepts. Le passage du Bonne à excellente est un processus de croissance suivi d’un point de décollage, avec trois grandes...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La contribution de la GRH à la performance
  • Internet nuit-il à la performance ?
  • Performance à l'exportation de la france
  • Aide à la décision et performance
  • La performance à l'export
  • La performance à l'international
  • Les erreurs à éviter sur les indicateurs de performance
  • histoire de l'art, de la performance à l'installation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !