De quels moyens les écrivains disposent-ils pour dénoncer ce qui les scandalise?

Pages: 7 (1633 mots) Publié le: 17 mars 2013
Nombreux sont les écrivains qui se sont engagés en politique, plus nombreux encore sont ceux qui ont mis leur talent littéraire au service de la défense d’une cause. Pour certains d’entre eux, toute littérature doit même témoigner d’un engagement dans le réel. Cette exigence reflète les pouvoirs que l’on prête à l’écriture. A travers elle, une pensée informe, une idée abstraite, peut seconstruire ou prendre corps. On peut alors se demander de quel moyen dispose les écrivains pour dénoncer ceux qui les scandalisent. Nous mettrons d’abord en évidence la puissance évocatrice de la fiction. Nous nous attacherons ensuite à montrer l’intérêt que revêt l’argumentation directe dans l’expression de la dénonciation. Nous montrerons enfin que l’efficacité d’un combat littéraire est avant tout liéeà la puissance poétique du style.
I. La puissance évocatrice de la fiction.
1. L’idée incarnée : quand le scandale prend corps
Dès lors qu’un récit fait apparaitre un personnage, il s’établie un lien affectif avec le lecteur, les apologues tirent leur efficacité de cette dimension essentiel. C’est ainsi que Victor Hugo dénonce la peine capitale dans le dernier jour d’un condamné, journal d’uncondamné à mort. A mesure que la perspective de l’exécution se précise, le lecteur partage de plus en plus vivement la révolte et l’effroi de cet homme auquel il s’est désormais totalement identifié. De la même façon, Zola dans son roman Germinal nous fait ressentir et comprendre avec d’autant plus d’efficacité son indignation face à la misère des mineurs qu’elle passe par un personnage de chair,dot nous partageons les souffrances quotidiennes, mais aussi l’histoire amoureuse avec le personnage de Catherine. Dans les formes fictionnelles brèves, les personnages incarnent souvent des types sociaux ou psychologiques. Il s’agit alors moins d’attendre l’identification du lecteur que de présenter sous une forme simplifiée une abstraction, comme le fait La Fontaine dans le loup et l’agneau, lefabuliste met en évidence, à travers les figures animales de l’innocence et de la brutalité, le tragique des rapports de force dans la société. Chaque genre d’apologue a cependant un intérêt propre.
2. La fable et le compte philosophique : l’art de choquer en séduisant
Les formes les plus classiques de l’apologue que sont la fable et le conte philosophique s’avère très adaptés pour exprimer sonindignation envers un fait qui scandalise. En effet, leur brièveté est un gage d’efficacité, notamment pour relater avec vivacité des situations ou brosser des portraits polémiques. C’est ainsi que La Fontaine dans une fable de divers seulement, sur « les médecins », stigmatise avec une redoutable efficacité, l’incompétence des médecins de son temps, plus préoccupé de leur renommée que du sort deleur patient. Voltaire a de son côté montrer les possibilités d’expression du compte philosophique. Moins bref que les fables, ils offrent à leur auteur la possibilité de développer plus longuement des caractères et des situations, tout en s’affranchissant des contraintes de vraisemblances. Candide, héros éponymes du célèbre conte de Voltaire, peut ainsi d’un chapitre à l’autre, traverser denombreux pays et autant de situations que l’écrivain veut dénoncer. Paradoxalement, plus le genre laisse d’espace à l’imagination et au merveilleux, plus l’écrivain peut mettre en scène des évènements en relation avec sa propre société.
3. Roman et théâtre : le temps ou la puissance des représentations.
Le roman est tout à fait propre à l’expression d’une indignation : il a pour lui la profondeur etla durée. Le romancier peut en effet prendre le temps d’approfondir un caractère et d’analyser les mécanismes d’une société. Si la dénonciation peut parfois perdre en vigueur, elle gagne en précision. Dans son grand roman « illusion perdue », Balzac dépeint avec minutie et férocité la haute société parisienne avec ses codes, ses interdits, à travers l’itinéraire malheureux d’un poète en quête...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • De quel moyen disposent les écrivains pour dénoncer ce qui les scandalise
  • De quels moyens les écrivains disposent-ills pour dénoncer ce qu les scandalise
  • De quels moyens les artistes et en particulier les écrivains disposent-ils pour dénoncer ce qui les scandalise ?
  • De quels moyens les écrivains disposent-ils pour dénoncer ce qui les scandalisent
  • Le meilleur moyen de denoncer la guerre
  • Intro
  • Le roman est-il un bon moyen de défendre une cause ou dénoncer une injustice ?
  • Le roman est-il un bon moyen de defendre une cause ou de denoncer une injustice ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !