De quoi la philosophie prétend-elle nous libérer ?

1342 mots 6 pages
De quoi la philosophie prétend-elle nous libérer ?

Introduction : En étudiant en classe un extrait des Entretiens d’Épictète, nous avons pu voir grâce au modèle de la foire qu'il existe 2 types d'hommes : la majorité sont des 'moutons', considérés comme des hommes enchaînés et les moins nombreux qui sont les philosophes, considérés comme des hommes libres. Mais de quoi la philosophie prétend-elle nous libérer ? De notre ignorance, de nos préjugés, de nos pulsions, nos désirs, de notre corps, de nos égarement, de nos erreurs ? C'est ce que pensent les philosophes. Mais la philosophie peut-elle vraiment nous libérer, ou n'a-t-elle au contraire aucun réel impact libérateur sur nous ?

I. La philosophie prétend nous libérer de nos préjugés et donc de notre ignorance

Comme nous avons pu le voir en classe avec un extrait des Problèmes de philosophie de Bertrand Russell et de La République et son Allégorie de la caverne de Platon, nous avons pu voir que la philosophie nous libère bien de nos préjugés. En effet ceux qui ne philosophent pas, du moins qui ne le font pas droitement, c'est-à-dire sans s'y adonner complètement, vivent leur existence comme des prisonniers. Si l'on prend l'exemple de la caverne, les prisonniers de celle-ci, enfermés depuis la naissance, ne croient et ne prennent pour réalité vraie, que les ombres et les échos des faits réels se reflétant sur les murs au fond de la caverne. Ils sont donc prisonniers de leur préjugés qu'ils croient vrais mais qui, en réalité, ne le sont pas. Nous sommes aussi prisonniers de ce que nous entendons autour de nous depuis notre enfance, tout nous paraît logique, les objets ordinaires ne nous questionnent pas : une chose est comme ça et pas autrement. Mais dès que la philosophie intervient nous en venons à nous poser des tas de questions et penser à de nouvelles possibilités sur ces choses de tout les jours que nous étions sûr de connaître par cœur. Il faut donc que les prisonniers, que ce soient nous ou

en relation

  • hello
    3044 mots | 13 pages
  • Dissertation La philosophie est elle un luxe
    2688 mots | 11 pages
  • La figure de Socrate et le mythe de la caverne
    1171 mots | 5 pages
  • La conscience de soi est elle une connaissance de soi ?
    699 mots | 3 pages
  • Peut-on juger les opinions ?
    6263 mots | 26 pages
  • Pourquoi philosopher ?
    1121 mots | 5 pages
  • Romane
    854 mots | 4 pages
  • Peut on dire de la religion qu'elle libère les hommes?
    1902 mots | 8 pages
  • Étude et commentaire de l'allégorie de la caverne de platon
    1180 mots | 5 pages
  • Non-philosophie
    3092 mots | 13 pages