Debundel-dispositifcrise

Pages: 8 (1802 mots) Publié le: 23 mai 2013
Un dispositif pour gérer la crise en milieu scolaire

Un jeune se suicide. Des ados sont victimes d’un accident de voiture. Un enfant se noie au cours de natation. Un enseignant est accusé de fait de mœurs sur mineur. L’école a été attaquée par des élèves en rupture. Vous sentez-vous prêts à soutenir votre école victime d’un tel drame ? Quelle stratégie, quels outils de gestion, quellescompétences allez-vous mettre en œuvre pour aider à gérer la crise et en limiter l’impact ?


par Georges De Bundel

psychologue scolaire
formé en psychotraumatologie à B.I.P.E.




Apprendre à gérer la crise


Un adolescent de 17 ans s’est pendu dans la nuit… La veille encore, il participait à une sortie de classe. Ses professeurs et ses camarades vont être brutalement confrontés àcette sinistre réalité. Malgré le staff de l’école qui compte plusieurs responsables aguerris, adultes comme élèves vont être comme aspirés par un tourbillon émotionnel qui sème désorganisation et désolation. Après quelques jours le calme revient mais les blessures, la culpabilité et le malaise persistent des mois, des années… L’école n’est pas préparée à gérer un tel drame ni à prévenir sesconséquences. Et comment pourrait-elle l’être ? Aucune méthodologie, aucune formation en postvention scolaire n’existe en Communauté Wallonie-Bruxelles.
Des drames s’abattent régulièrement sur les écoles : agressions physiques, accidents mortels, abus sexuels, meurtres, (tentatives de) suicides, incendies… Ces événements d’une grande violence peuvent lourdement perturber le fonctionnement d’unétablissement et profondément marquer les individus. Ils peuvent même engendrer de nouveaux drames via, par exemple, un effet de contagion en cas de suicide ou suite aux fortes tensions engendrées par la révélation d’un fait de mœurs.




L’ISPA, International School Psychology Association, a été créée dans les années 70 pour promouvoir le travail des psychologues scolaires à travers le monde(cf. www.ispaweb.org). Depuis 2003 elle organise des formations sur le management de crise en milieu scolaire (cf. www.espct.eu). Les participants, essentiellement des psychologues scolaires, proviennent d’une quinzaine de pays européens. L’équipe des formateurs est composée de praticiens expérimentés, deux israéliens, un américain et un allemand. Israël essuie régulièrement des tirs deroquettes et subit des attentats sanglants.





Avec le film « Bowling for Columbine » de Michael Moore les Etats-Unis nous ont introduits au « school shooting ». Le « shooting », qui atteint aussi l’Europe, est probablement le drame le plus lourd à gérer - meurtre(s) + suicide(s) -, si bien qu’il peut servir d’évènement prototypique dans la formation en gestion de crise scolaire.[pic]

Après un « shooting » en Allemagne, il est courant de voir les autorités affecter auprès des écoles jusqu’à plusieurs dizaines de psychologues scolaires afin de prévenir la récidive de ce type de catastrophe. Car de toute évidence, à tout niveau de pouvoir, accepter d’envisager le pire ou y être confronté implique de tout mettre en œuvre pour éviter qu’il ne se (re)produise.



Lesacteurs


1. La direction

En cas d’événement majeur, tout être humain est automatiquement affecté émotionnellement et déstabilisé, d’autant plus s’il connaît personnellement la ou les victime(s). Normalement la mort n’a pas sa place dans une école auprès de jeunes gens ou d’enfants. Quand elle y fait irruption, elle met à mal les référents habituels et peut provoquer, selon l’intensitédu choc, une détresse et une désorganisation plus ou moins intenses. La gestion de l’événement, notamment via la communication, peut, soit favoriser le rétablissement d’un cadre sécurisant, soit intensifier le mal-être. La personne centrale dans la gestion d’un drame en milieu scolaire est généralement le directeur d’établissement, alors capitaine d’un bateau dans la tourmente. Il faut...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !