Decartes premieres meditation

815 mots 4 pages
Travail sur La première méditation de Descartes

Vrai ou faux, les rayons lumineux voyagent sous forme d’ondes? Selon, la physique, ce fait est véridique, mais pouvons-nous vraiment affirmer cela si nous ne les voyons pas? Et si on les voyait pourrions–nous l’affirmer? Descartes, dans le texte La première méditation remet en questions tous ces faits et opinions que nous accumulons toute notre vie en assumant qu’ils sont véridiques. Toutefois, avant d’aller plus loin, il est important de bien comprendre les composantes de son texte, pour ensuite, forger ma propre opinion sur le sujet.

D’abord, la quête de Descartes pour la vérité le pousse à refuser les idées préconçues reçues pour vérifier leur véracité en remettant en doute le fondement des théories qui nous entoures afin de garder uniquement la vérité. Il débute cette laborieuse mission en entreprenant de recommencer à zéro et de passer le peigne fin à travers toutes ses connaissances, et aucune ne devra échapper à l’inspection minutieuse que lui impose son doute. Alors, il commence par épier une évidence avec laquelle nous sommes en contact en quasi permanence : nos sens. Ceux-ci parfois trompeurs, ne peuvent toutefois être entièrement mis à l’écart, puisque l’on peut difficilement nier que nos mains sont les nôtres et que les objets qu’elles tiennent sont réels. Cela le mène alors vers un autre monde des sens, celui des rêves. Parfois extrêmement concret, ceux-ci sont cependant le fruit de notre imagination. C’est alors qu’il nous fait supposer que nous sommes endormis, bien sûr le songe n’est pas réalité, mais les couleurs qui le compose et l’illusion qu’il crée sont véritables. Puis, il avance deux théories, sur le créateur du monde. D’abord celle où le Dieu est bon et que les choses existent tel que nos sens les perçoivent ou bien, il y a un Dieu trompeur qui fait en sorte que nous nous trompons dans tout même chaque fois que l’on résous une simple addition. Finalement, Descartes se résigne a tentez

en relation

  • Le sujet
    6559 mots | 27 pages
  • Descartes
    927 mots | 4 pages
  • Première méditation métaphysique
    1149 mots | 5 pages
  • Descarte
    2994 mots | 12 pages
  • Pourquoi obéir aux lois
    3159 mots | 13 pages
  • Descartes sartre
    9872 mots | 40 pages
  • Doute
    10479 mots | 42 pages
  • Ce que la science ne sait pas
    4326 mots | 18 pages
  • Par quels moyens les textes littéraires peuvent-ils se révèler particulièrement puissants pour défendre une cause ?
    24318 mots | 98 pages
  • Lhomme est un loup pour lhomme
    97749 mots | 391 pages