Decription de scène dans dom juam

875 mots 4 pages
Molière, Dom Juan, Acte III sc. 2

Il s’agit de Dom Juan de Molière écrite en 1665. Cette scène se situe dans la forêt elle met en présence le hero libertin, Dom Juan, son valet Sganarelle et un pauvre dom juan et sganarelle et le pauvre . Le libertin et le pauvre ayant des points de vus totalement différemment, ethniques et idéologiques mais surtout complètement opposés au niveau de la hiérarchie sociale Nous allons étudier dans une première partie l’affrontement manichéen entre un noble et un pauvre. Dans une seconde partie, l’argumentation des deux personnages et enfin dans une dernière partie la valeur symbolique de la scène.

Dans cet extrait, nous pouvons constater dès les premières répliques qu’il y a un écart entre la hiérarchie sociale du pauvre et de Dom juan. En effet le noble tutoie le pauvre : « Mon ami », alors que l’autre fait preuve de politesse en vouvoyant son interlocuteur : « Monsieur ». Cela traduit le mépris de Dom juan à l’égart du pauvre sur le plan social. Dom Juan s’impose c’est un libertin, maître de sa vie, alors que le pauvre malgré le fait qu’il n’est pas d’argent est sous l’influence de Dieu. Face à cet affront entre bien et mal, Sganarelle représente la médiocrité qui apparaît a travers : « va, va jure un peu ». Sganarelle fait preuve de solidarité envers son maître.

Nous pouvons constater de même que l’enchaînement des répliques de Dom Juan lui donne raison. Il devient aussi provocateur lorsque le pauvre lui promet d’attirer les faveurs du ciel en échange d’un don d’argent. Dom Juan devient tentateur il essaie de faire en sorte que le pauvre « jure» ce qui est interdit dans la religion. Il avance des arguments à ce pauvre personnage il a même le soutient de Sganarelle qui va lui aussi demander au pauvre de jurer il joue un rôle de tentateur en disant « prend » à l’impératif. Il joue avec le pauvre lorsque celui dit : «Ha Ha ! ». Le pauvre ne cherche qu’à se défendre humblement avec

en relation