Delinquance juvenile

2407 mots 10 pages
La délinquance juvenile

Qu’est-ce que la délinquance juvénile?
La délinquance juvénile est l’ensemble des délits commis sur un territoire par un enfant ou un adolescent ; c’est-à-dire par un individu mineur, âgé de moins de 18 ans. Elle doit être distinguée de la délinquance des adultes dans la mesure où le jeune délinquant est une personnalité en formation et en cours de socialisation, alors que le délinquant adulte possède une personnalité déjà affirmée.
Il faut distinguer deux types de délinquance :
- Une délinquance occasionnelle et non préméditée qui peut être considérée comme un accident de parcours. 80% des jeunes délinquants transgressent les lois une fois et ne récidivent pas. - Une délinquance durable et profondément antisociale. Il y a, chez ces jeunes, perte de toute notion de morale, incapacité à distinguer le bien du mal. Certains en arriveront là après de nombreux actes de petite délinquance non sanctionnés, d’autres jeunes ont une personnalité à ce point déstructurée qu’ils peuvent entrer directement dans une telle violence.
Il est important de distinguer ces deux catégories de comportements asociaux pour adapter le traitement et les sanctions. En effet, il ne s’agit pas d’apporter une réponse en fonction du mineur mais de sa dangerosité.

Le « phénomène » de bande :

Seulement un tiers des délits sont le fait d’adolescents isolés, les bandes sont responsables du reste. Ces bandes ont de tout temps existé : l’adolescent étant en quête d’identification propre, a besoin de se retrouver au cœur d’un groupe dont il prendra l’image. De plus, le jeune y est à l’abri des règles parentales, le passage à l’acte est protégé par l’anonymat et la solidarité du groupe. Il existe certains points communs chez ces jeunes : l’impulsivité, l’intolérance face à la frustration, l’impossibilité de résister à une envie, le sentiment d’impuissance, source d’agressivité. Incapables de se projeter dans l’avenir, ils vivent dans l’instant et peinent donc

en relation

  • La délinquance juvénile
    372 mots | 2 pages
  • Délinquance juvénile
    20329 mots | 82 pages
  • delinquance juvenile
    906 mots | 4 pages
  • La délinquance juvénile
    2308 mots | 10 pages
  • delinquance juvenile
    1653 mots | 7 pages
  • Delinquance juvénile
    377 mots | 2 pages
  • Délinquance juvénile
    2177 mots | 9 pages
  • Delinquance juvénile
    281 mots | 2 pages
  • La délinquance juvénile
    4722 mots | 19 pages
  • La délinquance juvénile
    531 mots | 3 pages