Demarche clinique, mme r

Pages: 5 (1028 mots) Publié le: 25 mars 2012
Mme R. Âgé de 62 ans est hospitalisée fin 2010 dans le service de médecine gériatrique pour troubles du comportement évoluant depuis plusieurs mois.
Dans son histoire de vie, on note que Mme R. est mariée, a quatre enfants et qu’elle enseignait les mathématiques jusqu’à la naissance de son troisième enfant. D’après Monsieur R. sa femme était une remarquable maîtresse de maison, une mère et uneépouse formidable, très coquette prenant soin de son apparence. De plus, Mme R. porte des lunettes dont elle a besoin pour la vision de près. Mme R. a des activités associatives au sein d’œuvres caritatives, de divertissements tels que des rencontres de bridge, et les taches de la vie quotidienne telle que les courses, l’entretien de la maison et du jardin.
Cependant, suite à l’éloignement de sondernier enfant fin 2008, Mme R. a présenté une dépression dont l’évolution favorable n’a pas nécessité la poursuite du traitement, au-delà de trois mois.
Monsieur R. a observé des troubles du comportement chez son épouse qui n’ont cessé d’évoluer.
À ce jour, Mme R. présente des troubles du comportement provoqués probablement par une démence de type maladie d’Alzheimer.
La maladie d’Alzheimerest une encéphalopathie dégénérative, c’est-à-dire une dégénérescence des tissus de l’encéphale qui conduit la démence (détérioration mentale). Les signes cliniques caractéristiques de la maladie d’Alzheimer sont :
Une perte de mémoire ou amnésie. Mme R. perd régulièrement ses lunettes dont elle a besoin pour la vision de près. Elle ne participait plus aux discussions familiales car elle commetdes erreurs et des confusions au sujet des activités de chacun. Au cours de l’examen clinique fin 2010, Mme R. ne reconnaît son mari que lorsqu’il parle.
La réduction de la durée de l’attention et la désorientation ou trouble de l’orientation temporo – spatiale. Mme R. s’égare dans un lieu connu comme la propriété familiale des vacances qu’elle possède depuis 20 ans. Parfois, Mme R. ne retrouvaitplus les toilettes ou le chemin de sa chambre.
Une perte de la capacité de s’exprimer ou aphasie. Mme R. emploie souvent un mot pour un autre et devient difficilement compréhensible par son mari et son entourage. Au cours de l’examen clinique, Mme R. est incapable de nommer correctement les objets que le médecin lui présente tels que lunettes, stylo, montre.
Une agnosie (difficulté ouimpossibilité à reconnaître des personnes ou des objets, malgré des fonctions sensorielles intactes). Mme R. ne reconnaît son mari que lorsqu’il parle. Mme R. est incapable de nommer correctement les objets que le médecin lui présente tels que lunettes, stylo, montre…
Une apraxie (difficulté à réaliser des gestes et des actes de la vie courante malgré des fonctions motrices intactes). Durant l’année 2009,Mme R. éprouvait de plus en plus de difficultés à réaliser les tâches de la vie quotidienne. A partir de 2010, elle devient incapable d’assurer ses soins quotidiens ; parfois elle ne réalise plus sa toilette, a des difficultés pour s’habiller, s’alimente de façon anarchique. Elle ne sait plus utiliser ses couverts et ne pense plus à boire. Au cours de l’examen clinique fin 2010, Mme R. estincapable de boutonner son gilet et de le retirer et d’effectuer des gestes simples tels que toucher sont nez avec son index.
Des troubles dépressifs, voire une dépression. A partir de 2010, Monsieur R. dit avoir parfois trouvé sa femme en pleurs.
Pour cette démence, Madame R est traitée par ARICEPT ® 5 mg (anticholinestérasique), 1 comprimé le soir au coucher et STILNOX ® 10mg (anxiolytique), 1comprimé le soir au coucher.
D’après les dires de son mari, Mme R. se nourrit de façon anarchique et ne pense plus à boire. Ces signes sont en faveur d’une complication possible de dénutrition et de déshydratation.
Au cours de l’examen clinique, le mini mental test effectué présente un score à 20/30.
Le mini mental test ou test de Folstein est un test d’évaluation des fonctions cognitives et de la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Démarche clinique ortho mme c
  • Démarche clinique ortho mme m
  • Demarche clinique
  • demarche clinique
  • Demarche clinique
  • DÉMARCHE CLINIQUE
  • Démarche clinique
  • démarche clinique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !