Des gout et des couleur discutons en

1900 mots 8 pages
On entend par gout l’appréciation purement esthétique d’une chose ; cela arrive lorsque je la juge non en fonction de son utilité ou de sa valeur morale, mais en fonction de son seul critère « me plait elle ou non ? »
Les objets sur lesquels s’exerce le gout sont les objets que l’on appréhende seulement par les sens, ces objets sont donc par exemple les couleurs, les sons les odeurs, les sensations de toutes sorte.
La discussion désigne l’acte par lequel des personnes échangent paroles et arguments, en soumettant à autrui leurs opinions, leurs idées, leurs gouts, mais aussi la réflexion par laquelle on peut se mettre d’accord.
La problématique
Les gouts et les objets sur lesquels ils portent sont-ils d’une nature telle qu’aucune discussion sur eux n’est possible
Que veut on dire par on ne discute pas veut on dire simplement que l’on ne peut pas en parler cela serait trop simple et puis cette interprétation est démentie par l’expérience. Veut on dire que les gouts ne peuvent pas être l’enjeu d’une discussion réfléchie, qu’on en peut pas se mette d’accord sur eux. Cela semble plus intéressant Les gouts sont-ils intrinsèquement c'est-à-dire en eux même en tant que tels indiscutables ? En va-t-il de ce que nous jugeons beau comme de ce qui nous plait simplement ?
En matière d’esthétique, cad concernant ce qui plait et ce qui ne plait pas, elle tient toute prête cette sentence qui clôt le débat : des gouts et des couleurs on ne discute pas. Il n’y aurait donc qu’à constater les différences de gout sans espérer jamais qu’un jour les hommes puissent s’entendre sur ce qui leur plait.
Et de fait, on ne voit pas comment se mettre d’accord. Un tel aime l’opéra, l’autre le Rapp un autre les deux. Un tel préfère le salé, l’autre le sucré. En discuter ne servirait à rien ; en tout cas pas à changer d’avis. Doit-on en rester là ? Ce serait oublier qu’en même temps, rien ne fait peut être plus parlé que le jugement de gout. On aime commenter un film, un repas, une personne

en relation

  • "Des goûts et des couleurs on ne discute pas
    498 mots | 2 pages
  • Nathan.
    3745 mots | 15 pages
  • Rapport de stage
    1996 mots | 8 pages
  • Réalisation d'un tricot
    411 mots | 2 pages
  • Disserte
    798 mots | 4 pages
  • Chronique
    1536 mots | 7 pages
  • Des goûts et des couleurs
    1477 mots | 6 pages
  • Un coeur simple réalisme ?
    1830 mots | 8 pages
  • De la connaissance du sens
    2105 mots | 9 pages
  • Audiovisuel
    1732 mots | 7 pages