Des idées pour entreprendre

Pages: 109 (27231 mots) Publié le: 30 avril 2011
SPÉCIAL SALON DES ENTREPRENEURS
Supplément gratuit au numéro 20.355 l Ne peut être vendu séparément

MARDI 3 FÉVRIER 2009
www.lesechos.fr

ÉDITORIAL

DE LA HIGH-TECH À L’ÉCONOMIE SOLIDAIRE

Les bonnes nouvelles se fabriquent

A

Tous droits réservés − Les Echos − 2009

nnoncer de mauvaises nouvelles est hélas le lot quotidien des journaux économiques ces jours-ci. Même lorsqu’onest conscient qu’elles contribuent à entretenir la morosité, il est difficile d’y échapper. Mais qu’est-ce qu’une bonne nouvelle en ces temps de récession ? Ce peut être évidemment le résultat d’une entreprise moins mauvais que prévu, maintenu, voire augmenté. Les meilleures nouvelles sont cependant les promesses de richesses à venir. C’est un investissement confirmé. C’est, encore mieux, ledéveloppement d’une technologie ou d’un service inédit et/ou une entreprise qui se crée. Donner l’occasion aux futurs entrepreneurs de se renseigner et peut-être de boucler leur projet comme le fait le « Salon des entrepreneurs », simplifier leur démarche (le statut de l’autoentrepreneur va très loin dans ce sens) et la soutenir comme le fait l’Etat, peut paraître incongru dans une période de fortpessimisme. Qui a envie de se lancer dans une pareille ambiance ? Ce n’est pourtant pas le plus mauvais moment. Rares sont les commentaires d’économistes dans « Les Echos » ou ailleurs qui n’arrivent pas à la conclusion que la meilleure relance n’est ni monétaire, ni budgétaire. La meilleure relance est celle qui favorise le développement de nouvelles technologies ou de nouveaux produits, les gains deproductivité et de compétitivité du pays et, au bout du compte, l’emploi et la prospérité des Français. C’est pourquoi ce premier supplément « entrepreneurs » des « Echos » met l’accent sur l’innovation. L’innovation au sens large. On peut devenir un intermédiaire innovant s’il ne s’agit pas seulement de rallonger la chaîne des intervenants et l’addition des coûts. Investir à contre-conjoncture estpeut être bon pour l’économie mais est-ce bon pour les entrepreneurs ? Toutes les belles histoires de jeunes entreprises qu’on lira dans ce numéro confirment ce qu’on peut facilement imaginer : entre le moment où on se lance et celui où on arrive sur le marché, des mois ont passé, à peu près le temps qui peut s’écouler entre le creux de la récession et les frémissements de la reprise. Investir «à contreconjoncture » est certainement le moyen d’être prêt au bon moment. Certes, les financements sont moins évidents en ce moment. Mais ils ne sont pas inexistants comme nous l’expliquons pages 16 et 17. Certes, on ne surfera pas sur la vague comme ceux qui ont l’art de participer aux grands enthousiasmes qui font les belles bulles. Mais le projet n’en sera peut-être que plus solide.JEAN-CLAUDE HAZERA

Des idées pour entreprendre

Tout savoir sur le nouveau statut de l’autoentrepreneur
Lire pages 18 et 19

SOMMAIRE

L’innovation, remède à la crise
1. High tech − L’Etat déroule le tapis rouge pour les PME pages 4 et 5 2. Formation − La différenciation, clef du succès page 6 3. Services aux entreprises et aux particuliers − Unecréativitétous azimuts pages 8 et 9 4.Entrepreneuriat solidaire − Le boom de l’économie sociale page 12 5. Croissance verte − Les emplois verts font rêver les gouvernements Lire pages 14 et 15
Financement − Start-up et PME : merci l’ISF ! Capital-risque la fin de l’âge d’or. Lire pages 16 et 17

Pas de crise pour l’autoentreprise
Pages 18 et 19

2

SPÉCIAL ENTREPRENEURS

LES ECHOS

MARDI 3 FÉVRIER 2009

L’innovation, remède à lacrise
Malgré le marasme économique, les opportunités de création et de développement d’entreprises ne manquent pas. Encore faut-il identifier les secteurs d’avenir et trouver la bonne idée.
as une journée sans qu’une nouvelle défaillance d’entreprise ne soit annoncée ou qu’un chiffre catastrophique ne fasse la une des journaux. Pour autant, cette crise qui s’est installée durablement dans...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Entreprendre
  • entreprendre
  • Entreprendrre
  • Entreprendre
  • Entreprendre
  • Entreprendre et diriger
  • entreprendre et diriger
  • Entreprendre et gérer

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !