Des oeuvres d'albert cohen

663 mots 3 pages
L’oeuvre de A.Cohen Albert Cohen a publié: - Paroles juives (1921), un recueil de poèmes; - Solal (1930), premier volume d'une trilogie; - Mangeclous (1938), le deuxième roman d'une trilogie; - Belle du seigneur (1968), estimé comme son meilleur roman; - Le Livre de ma mère (1954), un roman autobiographique; - Ô vous, frères humains (1972), un roman autobiographique. 1) Solal est le premier roman d’Albert Cohen. Le roman raconte la jeunesse du garçon grec sur l'ile de Céphalonie qui nourrit une ambition pantagruélique, ayant un rapport particulier avec les femmes. Charles Dantzig dira de Solal dans son Dictionnaire égoïste de la littérature française (Grasset, 2005) que c’est « le plus grand emmerdeur de la littérature […] il est beau, il est intelligent, il réussit, il séduit les plus belles filles, et il n’est jamais content». Solal est une force vive de jeunesse, opportuniste en tout mais résolu à rien. Ses frasques amoureuses seront les trames principales des différentes œuvres, par lesquelles son caractère aura raison d’un bonheur feint. Tout au long de sa vie Solal sera le séducteur juif, sulfureux, dans un monde de chrétiens. Reniant sa foi, puis l'exacerbant jusqu'au mépris envers ses femmes. Le livre bénéficie en France d'une critique exceptionnelle. Il est traduit dans de nombreuses langues et le succès du roman devient universel : « Une œuvre stupéfiante », écrit le New York Herald Tribune ; pour le New York Times, Cohen, c'est James Joyce, Erskine Caldwell, Rabelais réunis, avec en plus la magie des Mille et Une Nuits. Les critiques anglaise, autrichienne, italienne ou helvétique s'expriment sur le même ton. 2) Vient ensuite Mangeclous publié en 1938. C'est le deuxième roman d'une trilogie. Aux analyses sentimentales s'ajoutent l'observation amusée de la gent S.D.N. Ce sera chef d’œuvre de dérision et d’humour, alors que paradoxalement, Albert Cohen vivra l’une des périodes les plus

en relation

  • Albert cohen. le livre de ma mère
    1359 mots | 6 pages
  • Ô passé
    521 mots | 3 pages
  • Biographies de R.gary
    1412 mots | 6 pages
  • "Ô vous, frères humains" albert cohen
    2429 mots | 10 pages
  • Albert cohen
    13330 mots | 54 pages
  • 105 Cohen Albert
    13316 mots | 54 pages
  • Albert cohen : filiation, rupture et reconnaissance
    2155 mots | 9 pages
  • Albert cohen, le livre de ma mère
    2907 mots | 12 pages
  • Les relations enfant, parents et grands parents
    1509 mots | 7 pages
  • Commentaire composé chen le livre de ma mere - o mon en fance, o mon passé ...
    1108 mots | 5 pages