Descartes cogito

2391 mots 10 pages
Le cogito cartésien
Origine
Page de titre de la première édition du Discours de la méthode (1637).

Le cogito est initialement exposé en français par Descartes dans le Discours de la méthode (1637), quatrième partie2.

Descartes réitère ce raisonnement, en latin cette fois-ci, dans les Méditations métaphysiques (1641) :

« Sed est deceptor nescio quis, summe potens, summe callidus, qui de industriâ me semper fallit. Haud dubie igitur ego etiam sum, si me fallit; & fallat quantum potest, nunquam tamen efficiet, ut nihil sim quamdiu me aliquid esse cogitabo. Adeo ut, omnibus satis superque pensitatis, denique statuendum sit hoc pronuntiatum, Ego sum, ego existo, quoties a me profertur, vel mente concipitur, necessario esse verum. »3

« Mais il y a un je ne sais quel trompeur très puissant et très rusé, qui emploie toute son industrie à me tromper toujours. Il n'y a donc point de doute que je suis, s'il me trompe ; et qu'il me trompe tant qu'il voudra il ne saurait jamais faire que je ne sois rien, tant que je penserai être quelque chose. De sorte qu'après y avoir bien pensé, et avoir soigneusement examiné toutes choses, enfin il faut conclure, et tenir pour constant que cette proposition : Je suis, j'existe, est nécessairement vraie, toutes les fois que je la prononce, ou que je la conçois en mon esprit. »4

Ce n'est toutefois qu'en 1644, dans les Principes de la philosophie (première partie, article 7) que le mot "cogito" (au sens de cet article) apparaît pour la première fois dans l'œuvre de Descartes :

« Ac proinde haec cognitio, ego cogito, ergo sum, est omnium prima & certissima, quae cuilibet ordine philosophanti occurrat. »5

« Cette pensée, je pense, donc j'existe, est la première et la plus certaine qui se présente à celui qui conduit ses pensées par ordre. »6

Dans la philosophie de Descartes

Descartes, qui était partie prenante des recherches scientifiques de l'époque, chercha à laisser à la postérité une méthode

en relation

  • Cogito descartes
    1235 mots | 5 pages
  • Descartes Cogito
    762 mots | 4 pages
  • Cogito de Descartes
    863 mots | 4 pages
  • Le cogito descartes
    563 mots | 3 pages
  • Cogito de descartes
    275 mots | 2 pages
  • Descartes et le cogito
    497 mots | 2 pages
  • Commentaire du cogito de descartes
    4829 mots | 20 pages
  • cogito ergo sum
    3517 mots | 15 pages
  • bachelar le cogito
    1970 mots | 8 pages
  • Allo
    754 mots | 4 pages