Descartes cogito

Pages: 10 (2391 mots) Publié le: 24 juillet 2013
Le cogito cartésien
Origine
Page de titre de la première édition du Discours de la méthode (1637).

Le cogito est initialement exposé en français par Descartes dans le Discours de la méthode (1637), quatrième partie2.

Descartes réitère ce raisonnement, en latin cette fois-ci, dans les Méditations métaphysiques (1641) :

« Sed est deceptor nescio quis, summe potens, summe callidus,qui de industriâ me semper fallit. Haud dubie igitur ego etiam sum, si me fallit; & fallat quantum potest, nunquam tamen efficiet, ut nihil sim quamdiu me aliquid esse cogitabo. Adeo ut, omnibus satis superque pensitatis, denique statuendum sit hoc pronuntiatum, Ego sum, ego existo, quoties a me profertur, vel mente concipitur, necessario esse verum. »3

« Mais il y a un je ne sais queltrompeur très puissant et très rusé, qui emploie toute son industrie à me tromper toujours. Il n'y a donc point de doute que je suis, s'il me trompe ; et qu'il me trompe tant qu'il voudra il ne saurait jamais faire que je ne sois rien, tant que je penserai être quelque chose. De sorte qu'après y avoir bien pensé, et avoir soigneusement examiné toutes choses, enfin il faut conclure, et tenir pourconstant que cette proposition : Je suis, j'existe, est nécessairement vraie, toutes les fois que je la prononce, ou que je la conçois en mon esprit. »4

Ce n'est toutefois qu'en 1644, dans les Principes de la philosophie (première partie, article 7) que le mot "cogito" (au sens de cet article) apparaît pour la première fois dans l'œuvre de Descartes :

« Ac proinde haec cognitio, ego cogito,ergo sum, est omnium prima & certissima, quae cuilibet ordine philosophanti occurrat. »5

« Cette pensée, je pense, donc j'existe, est la première et la plus certaine qui se présente à celui qui conduit ses pensées par ordre. »6

Dans la philosophie de Descartes

Descartes, qui était partie prenante des recherches scientifiques de l'époque, chercha à laisser à la postérité une méthodescientifique, basée sur le doute méthodique, afin de conduire à la recherche de vérités.

Malgré sa pratique d'un doute radical, Descartes se distingue des sceptiques. Chez ces penseurs grecs, l'épochè consiste en une suspension définitive du jugement qui vise à atteindre l'ataraxie. Il ne faut pas confondre ce doute avec le doute méthodique de Descartes, qui, lui, est provisoire et qui est établi envue de la découverte d'une vérité indubitable. Le XVIe siècle est une époque d'enrichissement de la pensée. De nombreuses découvertes viennent détruire l'unité politique, religieuse... de l'Europe. L'homme est donc perdu dans un monde incertain où rien n'est sûr sauf l'erreur. Mais pour Descartes, l'homme ne peut renoncer à « l'assurance du jugement ». Le scepticisme n'est pas une attitudeviable. Son doute méthodique est donc un doute volontaire, raisonné et actif, qui a pour but d'atteindre une certitude, sur laquelle pourra être reconstruit un monde sûr et certain.

Dans le Discours de la méthode, il s'agit d'un doute méthodique. Le fait de penser demande d'introduire une méthode.

C’est sur le sujet pensant que se fondent désormais la connaissance, la morale et le droit. Êtresujet, c’est rendre raison des choses et de soi-même, c’est s’affirmer comme être humain libre et responsable.

Descartes en vient à vouloir prouver aussi l'existence de Dieu, par le seul fait qu'il pense son existence. On lit en effet des développements importants dans les Méditations métaphysiques dans ce sens (Méditation troisième : de Dieu qu'il existe, Méditation cinquième : de l'essence deschoses matérielles, et derechef de Dieu, qu'il existe).
Portée

Le cogito ergo sum développé dans ces trois œuvres a donc une portée considérable et intemporelle. Descartes affirme qu'il est un être pensant, et il pose la question de l'existence de Dieu, affirmant qu'il existe.

Certains parlent alors d'un doute hyperbolique : Descartes, poursuivant ses idées déjà exposées dans les Règles...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Cogito de Descartes
  • Descartes Cogito
  • Cogito descartes
  • Cogito de descartes
  • Descartes et le cogito
  • Commentaire du cogito de descartes
  • Cogito
  • Cogito

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !