Descartes, méditations métaphysiques, méditation quatrième

Pages: 6 (1417 mots) Publié le: 28 février 2012
Sujet : Expliquez le texte suivant :
Il n'y a que la volonté seule ou la seule liberté du franc arbitre que j'expérimente en moi être si grande que je ne conçois point l'idée d'aucune autre plus ample et plus étendue: en sorte que c'est elle principalement qui me fait connaître que je porte l'image et la ressemblance de Dieu. Car, encore qu'elle soit incomparablement plus grande dansDieu que dans moi, soit à raison de la connaissance et de la puissance qui se trouvent jointes avec elle et qui la rendent plus ferme et plus efficace, soit à raison de l'objet, d'autant qu'elle se porte et s'étend infiniment à plus de choses, elle ne me semble pas toutefois plus grande si je la considère formellement et précisément en elle-même. Car elle consiste seulement en ce que nous pouvonsfaire une même chose ou ne la faire pas, c'est-à-dire affirmer ou nier, poursuivre ou fuir une même chose; ou plutôt elle consiste seulement en ce que, pour affirmer ou nier, poursuivre ou fuir les choses que l'entendement nous propose, nous agissons en telle sorte que nous ne sentons point qu'aucune force extérieure nous y contraigne. Car, afin que je sois libre, il n'est pas nécessaire que jesois indifférent à choisir l'un ou l'autre des deux contraires; mais plutôt, d'autant plus que je penche vers l'un, soit que je connaisse évidemment que le bien et le vrai s'y rencontrent, soit que Dieu dispose ainsi l'intérieur de ma pensée, d'autant plus librement j'en fais choix et je l'embrasse. Et certes, la grâce divine et la connaissance naturelle, bien loin de diminuer ma liberté,l'augmentent plutôt et la fortifient. De façon que cette indifférence que je sens, lorsque je ne suis point emporté vers un côté plutôt que vers un autre par le poids d'aucune raison, est le plus bas degré de la liberté, et fait plutôt paraître un défaut dans la connaissance qu'une perfection dans la volonté; car si je connaissais toujours clairement ce qui est vrai et ce qui est bon, je ne serais jamais enpeine de délibérer quel jugement et quel choix je devrais faire, et ainsi je serais entièrement libre sans jamais être indifférent.

Descartes, Méditations métaphysiques, Méditation quatrième

Descartes, ici, est à la recherche de ce qui caractérise la volonté. En effet, il continue sa quatrième méditation par une étude de la volonté, qui elle, semble faireexception à toutes les autres capacités de l’homme qu’il avait analysé jusqu’à présent. Pour lui, elles étaient incomparables dans la grandeur par rapport à celles de Dieu, car elles lui appartiennent. Par contre, la volonté ou le libre-arbitre, est la seule faculté qui dépasse toutes les autres par sa grandeur. Elle est donc la plus noble, la plus respectable faculté de l’homme.

Il luiest impossible, pour la volonté, de concevoir « l’idée d’aucune plus ample et plus étendue ». Alors peut-être que notre liberté possèderait une extension mais que l’homme ne pourrait pas la concevoir. Le libre-arbitre, la volonté est donc la parti la plus important, la plus noble de l’être puisque « c’est elle principalement qui me fait connaître que je porte l’image et la ressemblance de Dieu. ».L’homme a donc la chance de pouvoir avoir une volonté aussi ample que celle de Dieu. On a donc une partie de divinité en nous, créée par Dieu lui-même, car nous avons une capacité en commun qui est en plus pareille.
Néanmoins, il y a d’autres moyens pour aller vers la divinité de l’homme, comme l’idée même que l’on se fait de Dieu, que lui-même nous a implantée. Mais Descartes, affirmeici que c’est surtout la volonté qui nous permet de prendre conscience de nous-mêmes, de notre état. Maintenant que nous savons qu’elle est la principale, on pourrait se demander pourquoi Descartes n’a pas utilisé ce moyen depuis le début. Mais en fait nous avions besoin de toutes ses autres réflexions, comme celle de l’existence Dieu, qui est indubitable, pour mettre en œuvre celle de la volonté...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Première des méditations métaphysiques
  • Méditations métaphysiques
  • Première méditation métaphysique Descartes
  • Méditations métaphysiques de descartes
  • Descartes, méditations métaphysiques
  • Méditations Métaphysiques de Descartes
  • Fiche de lecture, méditations métaphysiques, descartes
  • Fiche descartes 5ème méditation métaphysique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !