Descartes meditation 1 et 2

Pages: 91 (22616 mots) Publié le: 6 janvier 2011
 

A. Vue d'ensemble - plan

 
 

1. Abrégé et titre

 

a) Abrégé

 
Il met l'accent sur les raisons d'être du doute qui sera mis en oeuvre dans la méditation:
"Je mets en avant les raisons pour lesquelles nous pouvons généralement douter de toutes choses..." en l'absence de fondements assurés.
Il enexpose brièvement la fonction
- il nous délivre de nos préjugés;
- il accoutume notre esprit à se détacher des sens;
- il rend possible une inébranlable certitude.
 

b) Le titre

Il met l'accent sur l'objet du doute : "Des choses que l'on peut révoquer en doute"
 

c)En fait, abrégé et titre disent la même chose en déplaçant l'accent

[(abrégé) raisons de douter] [des choses que l'on peut révoquer en doute (titre)]
La première méditation expose conjointement les raisons de douter et les choses dont on peut douter.
 

 2. Méditation

 

a) Forme :

à la fois "mémoires" etexposé rationnel. Descartes expose sa pensée telle qu'il l'aurait pensée. Unité de la démarche personnelle et conceptuelle. D'où le titre deMéditation, réflexion en acte.
 

b) Contenu-plan

 
• Origine du doute
o - Prise de conscience du caractère douteux des opinions reçues et, par là-même, de ce qui a été fondé surelles.
- Décision conséquente mais différée de se défaire de ces opinions pour établir quelque chose de ferme et assuré dans les sciences.
- Mise à exécution du projet. Ses circonstances-conditions psychologiques (qui sont celles de la liberté d'esprit) : maturité , absence de soucis , paix intérieure (pas de passions) , solitude.
•  • Modalités du doute:
o - 1ère condition: il suffira pour douter, de la plus légère incertitude, pas besoin d'une fausseté évidente.
- 2ème condition: la ruine du principe entraînant celle de s'attaque aux principes.
•  
• Étapes du doute
1. Doute sur la connaissance sensible (sur lesapparences)
o Argument: erreur des sens.
Retour en force de la croyance spontanée: ce dont on ne peut raisonnablement douter (sans être fou). l'existence même des choses sensibles.
Argument: le rêve
Retour de la croyance naïve: les notions communes
2. Doute sur les essences et leraisonnement mathématiques
o Argument: Dieu trompeur
Retour de la croyance naïve: Dieu bon ou pas de Dieu.
Contre argument: imperfection
contre les contre-attaques de la crédulité: argument du malin-génie.
 

B. Analyse - commentaire

 

1. Abrégé

 

a)Raisons de douter de toutes choses ....

N.B. Doute cartésien, doute total et raisonné.
Raisons (arguments) et choses (objet):
- Réalités matérielles
• Les sens nous trompent -> doute portant sur les apparences
• En songe, nous sommes illusionnés sur la réalité de ce dont nous rêvons -> doute surréalité du monde
- Réalités rationnelles
• Il y a un Dieu tout puissant qui peut faire que je croie à ce qui n'est pas
-> doute sur réalité des essences mathématiques et sur raisonnement.
• Je suis enclin à retomber dans la crédulité -> argument du malin génie
==> doute sur tout....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Méditations métaphysiques de descartes 1 et 2
  • Descartes meditation 2 ouverture
  • Méditation 1 par descartes
  • Descarte Meditation
  • Meditation descartes
  • Questionnaire méditations métaphysique 1/2/3
  • Descartes méditations
  • Descartes Meditations

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !