Descriptif de l'odyssée

677 mots 3 pages
I. Le mythe Homère
Homère hérite d’une tradition orale dont on a traces avant lui, où ils voulaient retranscrire la guerre de Troie au 12ème siècle avant J-C, certainement aède de génie de récupérer des histoires qui tournent autour d’Ulysse mais rien n’est sûr.
Héritier de 4 siècles sur ce fait et il aurait été aveugle mais un aède brillant.
On retrouve des traces, des bribes de texte au 6ème siècle avant J-C et in devra attendre après J-C pour retrouver d’autres traces : des rouleaux en Egypte sur l’Odyssée. On n’a pas de certitude sur ces dates. On estime qu’il aurait vécu entre le 9ème et le 8émé siècle avant J-C. On trouve la trace d’un groupe de poètes : les Homérides qui sont rattachés à un sanctuaire local à Chios.
On attribue à Homère deux épopées fondatrices de la littérature grecque : L’Iliade et L’Odyssée
Construction de l’Odyssée : * Télémachie * Odyssée * Retour à Ithaque
« Odysseus » en grec signifie Ulysse.
L’Iliade Ilion Troie
L’Iliade est un poème épique sur la guerre et L’Odyssée est un poème d’aventures sur la mer.
Chaque aventure d’Ulysse à une psychologie plus nuancée de l’héroïque une avancée et parfois un recul. Il semble que l’œuvre la plus ancienne soit L’Iliade. On pense qu’il y a une dimension historique. II. Le texte : son histoire

III. La structure
Il y a trois grandes parties : * Du chant I à IV : la Télémachie (sur Télémaque) * Des chants V à XIII : -Ile de Calypso -Arrivée chez les Phéaciens -Récits de Démodocos -Récits d’Ulysse -On note la présence d’un récit cadre (chants V à XIII) narrateur anonyme=Ulysse= « Il ». -On note de plus la présence d’un écrit encadré

en relation

  • Analyse comparative sur 2001: l'odyssée de l'espace
    1779 mots | 8 pages
  • L'odyssée, récit épique?
    885 mots | 4 pages
  • littérature sur la mer
    6614 mots | 27 pages
  • odyssee
    7643 mots | 31 pages
  • ionesco
    10498 mots | 42 pages
  • Le style homérique
    1698 mots | 7 pages
  • L'odyssée : synthèse 2, l'epopée : entre réalité et merveilleux...
    2134 mots | 9 pages
  • « Pour que la fiction opère, nous avons besoin de croire à l’existence d’un personnage en qui se résument et se concentrent les actions qu’organise la fable. » selon vous, une telle croyance est-elle indispensable à la
    1284 mots | 6 pages
  • fenelon
    630 mots | 3 pages
  • Pierre et Jean - Mauppassant
    1132 mots | 5 pages