destin

Pages: 2 (289 mots) Publié le: 5 janvier 2015
Le gong, c’est l’instrument d’un rituel quotidien qu’exécute le Kpanligan, l’équivalent du griot au palais du roi du Danxomè. Ce personnage qui est le dépositaire de l’histoiredu royaume, qui ponctue, par ses interventions, les différentes phases de l’étiquette de la cour, est violemment pris à partie par le Vidaho, le prince héritier. Celui-ci estimeobsolète l’utilisation du gong, de même que sa présence au palais. Surpris, le Kpanligan tente de le convaincre du contraire, de lui montrer l’absurdité d’une telle posture. Dialoguede sourd d’autant que le prince, présomptueux et ignorant, lui oppose son projet de  modernisation de la vie au palais, un peu à l’occidentale. Excédé, il arrache à soninterlocuteur le fameux gong géminé, l’empêchant du coup d’exécuter son double rituel : frapper sur le gong et prononcer les paroles incantatoires.
Survient aussitôt le roi. Scandalisé parla scène, il en accuse le Kpanligan. Pour lui, il s’agit de deux manquements graves à la tradition séculaire, manquements considérés au surplus comme des crimes de lèse-majesté. Enconséquence, son auteur, le Kpanligan doit être châtié par la plus sévère des peines. Et le bourreau – le Migan – approuve cette décision en décrétant « c’est un tort fait auxmânes des ancêtres qui mérite réparation si nous ne voulons pas que le Danxomè subisse leurs courroux » (p. 17).
 Mais le roi tempère sa décision et entreprend d’écouter d’abord le misen cause. Kpanligan, craignant de heurter la susceptibilité du Vidaho, lui demande plutôt de donner sa version des faits. Le roi perçoit aussitôt la complexité de la situation etse retire, laissant aux deux hommes, le soin de se concerter pour armer leurs argumentaires. C’est ici que le projet pédagogique de la pièce se révèle dans toute son ampleur.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La destiné
  • LE DESTIN
  • Mon destin
  • destin
  • Le destin
  • Destin
  • Le destin et le detreminisme
  • Beauvoir, le destin

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !