Deuxième partie du poème de rené daumal, " les dernières paroles du poète"

Pages: 6 (1341 mots) Publié le: 15 décembre 2012
Intro-
Le texte étudié est le poème « Les dernières paroles du poète » qui est l’extrait final issu du recueil Contre-Ciel de René Daumal. Il est écrit en 1936 dans un contexte social perturbé.
Daumal évoque le sort d’un poète condamné à mort, qui se révolte et tente de se sauver.
Comment le poète s’adresse-t-il au peuple ? Quelle est la réaction de celui-ci ? Quelle est la place du poètedans la société ?
Nous parlerons d’abord de l’appel à la révolte du poète. Ensuite nous parlerons de l’échec de son appel et la réaction du peuple. Enfin nous verrons le rôle du poète dans la société.

I /
Dans cet extrait, le poète imaginé par Daumal sort de sa prison entouré de soldats. Après avoir entendu « des bruits de baïonnettes et d’éperons », il réalise que sa pendaison approche car ilsent « la patte griffue de la mort » dans son estomac. Daumal animalise ainsi la mort. Le poète s’adresse alors au peuple juste avant de mourir. A travers son monologue « vociférant », il crie sa volonté de vivre en demandant au peuple de le délivrer (« délivrez-moi ») et en disant « je veux vivre ».
En exaltant ses sentiments qui sont son envie de vivre mais aussi sa colère, le poète fait unappel à la révolte. Daumal utilise alors le lyrisme pour montrer sa colère et faire réagir la société. On trouve le champ lexical des armes et de la violence, le poète dit « Aux armes ! A vos fourches, à vos couteux, à vos cailloux, à vos marteaux ». Il demande au peuple de tuer «à coups de faux », « à coups de pierres ». Son monologue est très rythmé par les nombreux points d’exclamations quimontrent bien sa fureur, sa colère. De plus, on peut voir de nombreux rythmes binaires comme « délivrez-vous, délivrez-moi ! » et « vous êtes mille, vous êtes forts ». Lorsque le poète dit « Faites que je vive et moi, je vous ferai retrouver la parole ! », il s’engage à être le porte parole du peuple et à se lier à lui. Le lyrisme est donc très présent dans cet extrait pour mettre en valeur lessentiments de révolte et de colère.
Daumal essaie peut-être de faire passer un message au peuple, l’incitant à se révolter contre l’instabilité politique et à se protéger d’un avenir menaçant. Il s’adresse à la société par le biais d’un poète imaginé, en leur disant « délivre-vous »,  « vous êtes forts ». En effet il écrit ce poème dans une époque troublée en Europe avec la guerre d’Espagne, leFront Populaire et la montée du nazisme. A travers ce poème, Daumal incite donc le peuple au combat.

Cependant, le contexte terrorise le peuple et le rend passif.

II /
Dans cet extrait, Daumal met en scène la mort du poète en décrivant les sentiments du poète qui arrive à l’échafaud puis l’image de son corps sans vie. « Le délai accordé prenait fin », le poète doit donc mourir. Il sent« le chatouillement du chanvre » sur son cou et « la patte griffue de la mort » dans son estomac. Après avoir prononcé ses dernières paroles, son dernier poème pour inciter la société à se révolter, il est pendu. « Et pour avoir trop balancé pendant sa vie, le poète se balance encore après sa mort ». On trouve ici un jeu de mots nous expliquant que le poète a eu trop de doutes durant sa vie ets’est exprimé trop tard. Cela a conduit à sa pendaison et donc au fait qu’il se balance encore après sa mort. On constate que l’appel à la révolte du poète est donc un échec. Il ne restera rien de lui car sa « charogne » sera dévorée par « les petits mangeurs de pourriture » et sa pensée ne sera pas entendue.
La cause de cet échec est la passivité du peuple, son absence de réaction. Celui-ci est« bien trop terrorisé » pour accepter de défendre le poète et se révolter contre l’Etat. « Au-dessus de sa tête tourne son dernier cri, qui n’a personne où se poser. » : Daumal insiste, grâce à cette allégorie, sur le fait qu’aucune personne de la société n’est réceptive à l’appel du poète. On peut dire que le peuple a peur d’être condamné au même sort que ce poète et de remettre en cause le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Poème" sur une nuit sans ornement" la parole en archipel rené char
  • rené Daumal
  • deuxieme partie
  • PREMIERE PARTIE et deuxieme partie
  • La singularité du poète et du poème
  • BEL AMI DEUXIEME PARTI
  • Le clézio, désert, deuxième partie
  • Deuxième partie de pduc

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !