Developpement local au maroc

Pages: 12 (2930 mots) Publié le: 12 février 2013
La coopération décentralisée a connu un nouvel élan et s’est développée à un  rythme accéléré depuis la loi du 6 février 1992 en France. D’autres textes juridiques et réglementaires sont ensuite venus compléter le dispositif (notamment les lois de 1995, 1999 et 2000). Dans des domaines spécifiques comme celui de l’eau, d’autres dispositions, comme la loi dite Oudin-Santini1 de 2005 (qui autoriseles collectivités locales, syndicats intercommunaux et agences de l’eau à consacrer jusqu'à 1 % du budget annexe de leurs services d’eau et d’assainissement au financement d'actions de coopération internationale dédiées au secteur de l’eau) se sont ajoutées.
2La coopération décentralisée désigne toutes « les opérations de coopération mises en œuvre directement ou sous leur impulsion, ou avec leursoutien  par des collectivités territoriales » (Petiteville, 1995). Elle est définie également par la loi du 6 février 1992 de la façon suivante : "il y a coopération décentralisée lorsqu’une (ou plusieurs) collectivité(s) locale(s) française(s) développe(nt) des relations avec une (ou plusieurs) collectivité(s) locale(s) étrangère(s) : il peut s’agir aussi bien de l’établissement de relationsd’amitié ou de jumelage avec des collectivités territoriales étrangères, d’actions de promotion à l’étranger, d’aide au développement de collectivités dans certains pays, d’assistance technique, d’action humanitaire, de gestion commune de biens de services, mais aussi de coopération transfrontalière et de coopération interrégionale" (CNCD, 2000). La coopération décentralisée est venue combler un vide, compléter et corriger les dispositifs de coopération bilatérale et multilatérale qui existaient entre pays du Nord et pays du Sud et qui avaient commencé à s’essouffler et à montrer, dès les années 1980, de sérieuses limites et faiblesses. Au niveau des municipalités, les jumelages ont été érigés en instrument privilégiés de rapprochement entres les villes et ont constitué des plateformes detravail. Ceci correspondait à la fois aux besoins de développement urbain du Sud et à ceux de coopération du Nord.

4Le tissu associatif, traduisant le souhait des citoyens du Nord de s’impliquer dans des actions caritatives et de solidarité, est venu renforcer cet engouement pour les pays du Sud et a parfois intégré des espaces que les dispositifs de coopération mis en place pour les besoins descollectivités locales et territoriales n’étaient pas en mesure de couvrir. Ce tissu associatif a trouvé de plus en plus d’occasions de nouer des partenariats au Sud face, notamment, aux ouvertures démocratiques dans beaucoup de ces pays permettant l’aménagement progressif d’un espace public d’expression citoyenne avec différents niveaux d’ouverture. L’émergence d’un tissu urbain de plus en plusrenforcé par l’exode rural et des institutions administratives locales plus ou moins calquées sur les schémas et les pratiques du Nord contribuaient à multiplier les opportunités de coopération.  Parallèlement, la nécessité de prendre en charge des besoins multiples hors des centres urbains et auprès de populations rurales et villageoises, parfois en dehors de tout dispositif formel, devenait de plusen plus pressante.
5Si ces mutations ont traduit une certaine volonté d’adapter le dispositif de la coopération décentralisée aux besoins des pays du Sud, les domaines de coopération ont, quant à eux, connu très peu d’évolution, insérés dans des dispositifs restés totalement ou partiellement figés aux plans règlementaire et institutionnel. Les domaines conventionnels cités plus haut (déchets,eau, voirie, etc.) sont restés les secteurs de prédilection de nombreuses opérations conduites dans les pays du Sud. Les problèmes abordés par les acteurs associatifs n’ont pas, eux non plus, connu d’évolutions notables au fil des années, demeurant limités à des projets conventionnels tels que le creusement de puits, la construction de salles de classe et de cases de santé ou la fourniture de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les chambres professionnelles au maroc et le développement local
  • Le developpement local
  • Développement local
  • Développement local
  • Developpement local
  • developpement local
  • Le développement local
  • Développement local

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !