Devoir de lecture sur les comtemplation, pauca meae

635 mots 3 pages
Devoir de lecture sur Les Contemplations de Victor Hugo

2) La section « Pauca Meae » est organisée autour de la mort de Léopoldine sa fille
3) Victor Hugo présente son recueil comme « Le livre d’un mort », tous ce qu’un humain peut contenir dans sa conscience de la naissance à la mort : « C’est l’existence humaine », la vie de tous les hommes et non pas que celle de Victor Hugo.
4) Les dates inscrites en bas des poèmes sont différentes des dates réelles car le poète a voulu que les dates coïncides avec la chronologie de ses sentiments, il a tout réorganisé. La date qui se répète est le « 4 septembre ».
5) Les sentiments les plus souvent évoqués par Victor Hugo sont : - La souffrance ; sa fille est morte le 4 septembre 1843, dans le livre on voie qu’à cette date il n’y a pas de poème, il n’y a qu’une ligne en pointillée, on peut en conclure que la douleur était tellement forte qu’il n’a pas pue en parler. Il refuse d’accepter la mort de sa fille. Dans Trois Ans Après il dit « Ne me parlez pas d’autres chose que des ténèbres où l’on dort ! ». IV : « je pleurai trois jours amèrement ». - L’amour envers Léopoldine ; Après avoir attendu trois ans il réussie enfin à parler de sa fille, dans les poèmes suivant il se souvient alors des moments qui l’ont marqués comme lorsqu’elle venait chaque matin le voir, « Je l’attendais ainsi qu’un rayon qu’on espère ». - Acceptation de la mort de sa fille à travers la foi ; à la fin de Pauca Meae Victor Hugo s’adresse à Dieu : XV « Je viens à vous seigneur » ; « Je conviens qu’il est juste que mon cœur ait saigné, puisque Dieu l’a voulu ! ».
6) Tout d’abord au début des poèmes lorsque Léopoldine meurt Victor Hugo ressent une telle douleur qui lui est impossible de nous la décrire, c’est alors que dans Trois Ans Après il réussi à nous parler de sa fille et entame un long poème où il parle de sont désespoir et l’impossibilité de continuer son œuvre, il reproche à Dieu de lui avoir prit son « Humble enfant ». Dans le poème

en relation

  • Le roche de tanios
    28552 mots | 115 pages