Devoir dinvention francais

359 mots 2 pages
On ne peut influencer une population l’opinion d’un poète, d’une seule personne lut par un plus grand nombre, je ne pense pas qu’une seule et unique personne ait le droit d’imposer un opinion et d’influencer par sa maitrise de la langue et des mots. Par l’importance que peut avoir pour certaines personnes leurs idoles qui peuvent être des poètes, ou de simples personnes savant jouer des mots, on ne peut prétendre a pouvoir dicter ce que l’on doit ou ne doit pas faire, croire et suivre comme influence politique. Ecrire un poème dont le but n’est pas d’être diffuser peut prétendre a contenir toutes les influences politiques que son auteur a envie d’y mettre, mais a partir du moment où il est question d’intérêt publique, lorsque plusieurs personnes y ont accès, lorsque toutes personnes fragiles ou non pourrait en être influencées, il faut de la réserve, du discernement et surtout ne pas imposer ses idées. La liberté d’écriture dont nous jouissons en France permet d’écrire ce que chacun voudrait exprimer en laissant a tous leurs jugement de bon sens. Ceci étant dit cette liberté d’écriture ne doit entraver notre liberté de pensée qui pourrait-elle, être bafouée en étant influencée.
MAIS
La poésie et cette liberté d’expression permet aussi d’informer, de dénoncer certaines influences politiques qui pourraient être néfastes ou fausses, de montrer justement a cette population les choses qu’elle ne peut entendre faute d’information, d’exposition mediatique ou simplement de détournements des situations. Elle permet aussi d’instruire les personnes qui ne pourraient acceder a ce type de medias ( television, radio..) ; une simple affiche dans la rue ainsi que peut dinstruction permet d’informer contrairement au moyens materiels qu’il faudrait.
Cest pourquoi je pense que la poesie ne doit pas s’investir dans le débat politique, ou alors seulement a bon escient, avec discernement et pudeur. La question que l’on pourrait se poser par la suite serait « Où sont les limites

en relation

  • Lolsegilhzjhfef
    630 mots | 3 pages
  • Dialogue de M. Le baron de Lahontan et d'un sauvage dans l'Amérique - analyse
    26372 mots | 106 pages