Devoirs

340 mots 2 pages
Nous sommes maintenant ces gens qui passent, 
qui jamais ne se retourne ni se regarde en face, 
qui ne se seront jamais vu

Sans les autres, personne ne serait autre chose que rien

Un seul trou suffit pour faire une passoire.

Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir

Quand je vois ce que je vois et que j'entends ce que j'entends, je suis bien content de penser ce que je pense.

Il y a des gens sur qui on peut compter. Ce sont généralement des gens dont on n'a pas besoin.

Ce qui n'est ni fait ni à faire doit être fait

C'est déjà assez triste de n'avoir rien à dire. Si, en plus, il fallait se taire !.

> Ce n'est pas à cause de l'attraction terrestre que des gens tombent... amoureux !

L'attraction la plus excitante se trouve entre deux opposés qui ne se rencontrent jamais.

C'est de la confiance que naît la trahison.

J'admire comme on peut mentir en mettant la raison de son côté.

La vie se passe à désirer ce qu'on n'a pas, à regretter ce qu'on n'a plus.

Les regrets, ce n'est que de la rature : on n'efface pas.

Faites un voeux. Ça y est ? Parfait. Il ne vous reste qu'a y croire

Quand finalement, il se dévoile...
L'avenir, n'est jamais comme on l'avait imaginé
Je ne veux pas te perdre, je n'y survivrai pas. Et c'est ta faute! Tu m'as fait t'aimer.
Six milliards de personnes dans le monde. Six milliards d'âmes. Et parfois, il ne vous en faut qu'une seule...
Il arrive à un moment, où un homme raisonnable doit ravaler sa fierté et reconnaitre qu’il a fait une grave erreur... La vérité c’est que je n’ai jamais été

en relation

  • Le devoir et le devoir
    2804 mots | 12 pages
  • Devoir
    714 mots | 3 pages
  • Le devoir
    250 mots | 1 page
  • devoir
    400 mots | 2 pages
  • devoir
    570 mots | 3 pages
  • Devoir
    2866 mots | 12 pages
  • devoir
    274 mots | 2 pages
  • Devoirs
    16781 mots | 68 pages
  • Le Devoir
    1739 mots | 7 pages
  • Devoir
    7252 mots | 30 pages