Devoirs

802 mots 4 pages
Science économique [modifier]

Le marché vu par quelques grands économistes [modifier]
Augustin Cournot écrit « On sait que les économistes entendent par marché, non pas un lieu déterminé où se consomment les achats et les ventes, mais tout un territoire dont les parties sont unies par des rapports de libre commerce, en sorte que les prix s'y nivellent avec facilité et promptitude »1.
Pour Paul Samuelson et William D. Nordhaus « un marché est un mécanisme par lequel des acheteurs et des vendeurs interagissent pour déterminer le prix et la quantité d’un bien ou d’un service »2. Prix et quantité interagissent-ils de façon égale ou y a-t-il une variable principale d'ajustement ? Les économistes sont partagés : pour Alfred Marshall, la variable clé est plutôt la quantité, pour Léon Walras, le prix3. Comment ce mécanisme agit-il ?
Léon Walras introduit la notion du commissaire priseur en notant « les marchés les mieux organisés sous le rapport de la concurrence sont ceux où les ventes et les achats se font à la criée, par l’intermédiaire d’agents tels qu’agents de change, courtiers de commerce, crieurs, qui les centralisent, de telle sorte qu’aucun échange n’ait lieu sans que les conditions en soient annoncées et connues et sans que les vendeurs puissent aller au rabais et les acheteurs à l’enchère »4.
Chez Adam Smith au contraire les prix ne sont pas donnés avant l’échange mais au contraire « l’intérêt individuel ne résorbe et ne règle les écarts des prix de marché que dans la mesure où un premier écart le constitue comme réagissant plutôt qu’agissant »5.
Marché et rationalité [modifier]
Max Weber insiste sur la rationalité introduite par le marché dans la société moderne qu’il oppose à la rationalité plus partielle des communautés anciennes : « La sociation6 par l’échange sur le marché en tant qu’archétype de toute activité sociale rationnelle, s’oppose maintenant à toutes formes de communauté dont nous avions parlé jusqu’à présent, lesquelles n’impliquent

en relation

  • devoir
    400 mots | 2 pages
  • Devoir
    714 mots | 3 pages
  • Le devoir
    250 mots | 1 page
  • Devoirs
    16781 mots | 68 pages
  • Le Devoir
    1739 mots | 7 pages
  • Devoir
    7252 mots | 30 pages
  • Devoir
    885 mots | 4 pages
  • devoir
    570 mots | 3 pages
  • Devoir
    2866 mots | 12 pages
  • devoir
    274 mots | 2 pages