Dialogue entre un partisan de la torture et un innocent l'ayant subi

380 mots 2 pages
Un juge assis tranquillement dans un café sort une cigarette quand un homme commence à hurler.
" Ce n'est qu'une cigarette monsieur, il n'y a pas de quoi vous mettre dans cet état, de plus, elle n'est même pas allumée, dit le juge.
- Veuillez excuser ma réaction mais à la simple vue d'une cigarette, je panique... rétorqua l'homme encore tout retourné.
- Mais que voulez vous dire par là ?
- Et bien, autrefois elles servaient à me brûler...
- Je ne comprends pas très bien ce que vous voulez dire.
- Il y a quelques années de cela, on a exercé sur ma personne des actes de torture afin de me soutirer des informations dont je n'avais même pas connaissance.
- Oh je vois de quoi vous voulez parler, inutile d'expliciter ! Je pense que si vous avez subi ces actes, c'est que vous n'étiez pas si innocent que vous le prétendiez.
- Je vous interdis de porter ces jugements à mon égard sachant que vous ne me connaissez pas.
- Je ne vous juge en aucun cas, je ne me le permettrais pas, seulement je vous donne mon avis sur la question.
- J'accepte votre pensée mais je ne suis pas d'accord. Je pense que la torture en elle même est un acte barbare que nul n'est censé pratiqué et surtout subir pour quelques raisons que ce soit. Pour l'avoir subi, la torture est quelque chose de totalement inhumain et incivile, les praticiens et partisans de celle ci ne peuvent pas avoir de coeur, infliger de tels horreurs et douleurs à la fois à un autre être humain est un manque d'humanisme et d'une telle cruauté et humiliation pour le torturé... répondit l'homme sur un ton véhément.
- Excusez mon impolitesse et mes maladresses mais la torture est un moyen de vérité, c'est un mode de pression auquel on peut recourir sur un être humain sans forcement être qualifié de sans coeur ou d'inhumain. Sachant que la torture est le plus souvent utilisée sur des personnes malhonnêtes ou l'ayant mérité d'une quelconque façon que ce soit, on pourrait plutôt parler de vengeance plus que de réelle

en relation

  • Écriture, théâtre et ‎engagement dans le théâtre d’henri kréa et ‎noureddine aba
    109301 mots | 438 pages
  • Diderot
    31085 mots | 125 pages
  • Electro biplogénèse
    191518 mots | 767 pages
  • Algerie
    100066 mots | 401 pages
  • Réviser son bac avec le monde
    81732 mots | 327 pages
  • Synth Se Fran Ais Lauwers 2015 Juin
    40426 mots | 162 pages
  • My love for jesus
    41726 mots | 167 pages
  • Litterature
    66241 mots | 265 pages
  • Litterature
    58052 mots | 233 pages
  • Institutions
    60264 mots | 242 pages