Diderot La Religieuse

Pages: 251 (62702 mots) Publié le: 5 octobre 2014
Denis Diderot

La religieuse

BeQ

Denis Diderot

La religieuse

La Bibliothèque électronique du Québec
Collection À tous les vents
Volume 823 : version 1.0

2

Du même auteur, à la Bibliothèque :
Le neveu de Rameau
Les deux amis de Bourbonne

3

La religieuse

Édition de référence :
Librairie Alphonse Lemerre, Paris, 1925.

4

Notice
Diderot n’est pas seulementune des plus
grandes figures du XVIIIe siècle ; c’est l’une des
plus curieuses et des plus diverses. Il a tout aimé,
tout compris, depuis la philosophie jusqu’aux arts
mécaniques, en passant par les lettres ; il a touché
à tout. Il n’est point étonnant qu’il ait été le
créateur
et
le
zélateur
principal
de
l’Encyclopédie, puisqu’il était une encyclopédie
lui-même. Sa vie et son génieont eu le même
caractère aventureux et passionné, avide de se
répandre de toutes les façons. C’est ce qui le rend
à la fois si attachant et si difficile à saisir dans la
multiplicité des aspects sous lesquels il nous
apparaît.
Il naquit à Langres, en 1713, d’une famille
d’artisans. Depuis des siècles, les Diderot étaient
couteliers de père en fils, mais il avait été décidé
qu’on ferait dujeune Denis un ecclésiastique : il
devait succéder au bénéfice d’un oncle homme
5

d’église. Dans cette intention, on le plaça à neuf
ans chez les jésuites de Langres ; à onze ans, il
recevait la tonsure par provision. Ses maîtres
mirent tout en œuvre pour l’attirer à eux. Ils y
réussirent presque, puisqu’il essaya de s’enfuir de
Langres pour courir à Paris s’enfermer dans une
de leursmaisons. Mais son père veillait. Le
néophyte fut remis aux mains des excellents
maîtres du collège d’Harcourt.
Il était à Paris, selon son désir. Il y fit de
solides études, tout en scandalisant ses
professeurs par les incartades de son esprit déjà
très livre. Il ne devint pas prêtre ; il entra chez un
procureur, où il apprit, outre le droit, l’anglais,
l’italien et les mathématiques. Maisil ne se
pressait point de choisir une profession ; son
père, irrité, lui refusa tous subsides. Alors il dut
gagner sa vie par n’importe quelles besognes,
étant bon, heureusement, à n’importe quoi.
Malgré l’opposition paternelle, il épousa par
amour et secrètement une jeune fille aussi pauvre
que lui, Mlle Champion.
Cependant, il commençait à se faire un nom et
6

à gagner davantage.Son activité littéraire était
prodigieuse, et il le fallait bien. Car bientôt, outre
les frais du ménage, il s’était imposé la charge
d’entretenir une Mme de Puisieux, qui donnait
dans le bel esprit. Il s’était aperçu, en effet, de
l’insuffisance intellectuelle de sa femme : cette
maîtresse lettrée y suppléait. Mme Diderot fermait
les yeux. C’est alors qu’il écrivit, pêle-mêle,
l’Essai surle Mérite et la Vertu, ouvrage moral,
les Bijoux indiscrets, qui tiennent plutôt du genre
de l’Arétin, et les Pensées philosophiques où
l’ancien élève des jésuites entre en coquetterie
avec l’athéisme. Ces Pensées furent brûlées par la
main du bourreau.
Mme de Puisieux étant insatiable, Diderot
publia en 1749 la fameuse Lettre sur les
Aveugles, où son athéisme s’accusait davantage.
Cettefois, ce fut la prison à Vincennes. Le
gouverneur était par chance un homme fort doux,
le mari de la fameuse Émilie Du Châtelet, cette
amie de Voltaire.
Il traitait son prisonnier à sa table et lui
permettait de recevoir tous les visiteurs qui se
7

présentaient. De ce nombre fut Jean-Jacques
Rousseau, avec qui Diderot se lia, et sur qui son
influence fut réelle, car il l’amena àprendre parti
contre les lettres et les arts dans le fameux
Discours à l’Académie de Dijon, et à se poser,
dès le début de sa carrière, en ennemi de la
civilisation.
C’est alors aussi que Diderot entra en
correspondance avec Voltaire, à propos de la
Lettre sur les Aveugles. On voit que cet
emprisonnement ne lui fut point trop
désavantageux. D’ailleurs, il sortit bientôt de
Vincennes et fut...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La religieuse de diderot
  • Diderot
  • la religieuse de diderot
  • La Religieuse, de Diderot
  • Diderot la religieuse
  • La religieuse diderot
  • Diderot la religieuse
  • La religieuse de diderot

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !