Didier van cauwelaert

427 mots 2 pages
Aziz est un jeune immigré vivant depuis son enfance en compagnie de Mamita dans les quartiers marseillais. Découvert dans une voiture accidentée, il sera élevé par des gitans. Malheureusement, le jour de son mariage, il se fait arrêter pour vol. Considéré comme un clandestin il va être expulsé vers son prétendu pays " d'origine " le Maroc. Aziz sera escorté par Jean-Pierre Schneider, jeune attaché humanitaire dépressif qui doit faciliter sa réinsertion au Maroc, dans un prétendu village, perdu dans les montagnes de l’Atlas. Le voyage va être long et tout ne va pas se passer comme prévu…

En premier lieu, évoquons les thèmes indispensables à l’intrigue qui sont traités. Tout d’abord, la délinquance dans les cités françaises est très présentes, Aziz, jeune orphelin qui mène une vie de banlieusard. Livré à lui-même, il se mettra a volé et n’ira plus à l’école. Ensuite Didier Van Cauwelaert évoque l’immigration clandestine et l’expulsion des immigrés dont Aziz va faire l’objet.
En ce qui concerne les personnages, nous avons Aziz qui reflète l’orphelin sans papier. Malgré cela, c’est un jeune qui se préoccupe plus du vole d’autoradio que de sa scolarité. Aziz représente tout à fait le caractère de certains jeunes délinquants. Ensuite, il y a Jean-Pierre Schneider, l’attaché humanitaire, qui accompagne Aziz tout au long de son périple pour retrouver son village d’origine. Il y a également, Valérie, guide, fait la connaissance d’Aziz à l’hôtel où il logeait. Elle les accompagnera tout au long de leur voyage. De plus, l’amitié naissent entre Jean-Pierre et Aziz m’a beaucoup plu. Malgré que tout les opposent, ils se seront très complices. . Tout d’abord il y a un contraste social des deux hommes. D’une part nous avons Aziz, jeune délinquant sans papier et de l’autre, Jean-Pierre attaché humanitaire. Mais malgré ces différences une belle amitié et née toute au long de leur voyage
Quant à la narration, le faite que l’on ait accès aux pensées de plusieurs personnes

en relation

  • Didier van cauwelaert
    1243 mots | 5 pages
  • Didier van cauwelaert
    492 mots | 2 pages
  • Didier van cauwelaert
    700 mots | 3 pages
  • 482 cauwelaert didier van
    20916 mots | 84 pages
  • Un aller simple - didier van cauwelaert
    1039 mots | 5 pages
  • Un aller simple - didier van cauwelaert
    439 mots | 2 pages
  • Fiche de lecture un aller simple - didier van cauwelaert
    992 mots | 4 pages
  • Note critique: un aller simple de didier van cauwelaert
    418 mots | 2 pages
  • Un aller simple
    1829 mots | 8 pages
  • Ana u hua
    866 mots | 4 pages