Dieu une réalité concrète

1134 mots 5 pages
Au nom de Dieu, Clément et Miséricordieux
Nombreux sont ceux qui, partout dans le monde, croient en Dieu. Seulement, leur croyance est bien souvent idéelle plutôt que réelle.

Ils pensent que le fait de croire à l'existence d'un Dieu revient à croire à l'idée de divinité qu'ils trouvent belle en soi : tant que l'homme conçoit l'idée de Dieu, y croit et s'y soumet, il est enclin à éviter le mal et à opter pour le bien. L'idée de Dieu est une contrainte intérieure bien plus efficace que la contrainte extérieure. Aussi, ils estiment que l'on doit croire en Dieu et encourager cette croyance pour que les individus demeurent bons et soient toujours incités au bien par ce mobile interne que l'on appelle la barrière religieuse.

Mais force est de constater que les personnes qui conçoivent ainsi la foi en Dieu ont tendance à basculer très facilement dans l'athéisme. Ils abjurent purement et simplement leur croyance, pour peu qu'ils se mettent à réfléchir, en cherchant à percevoir le bien-fondé de leur idée de Dieu. Il suffit en effet qu'ils n'en perçoivent pas le fondement ou les manifestations pour qu'ils renient l'existence de Dieu et apostasient. En outre, la croyance en Dieu en tant qu'idée et non en tant que réalité relativise fatalement le bien et le mal : chacun devient lui aussi une idée et non une réalité. Dès lors, l'individu accomplira des actes en fonction du bien qu'il y voit et en évitera d'autres en fonction du mal qu'il y voit. Si d'aucuns adoptent ce genre de croyance, c'est simplement parce qu'ils n'ont point fait usage de leur raison pour parvenir à la foi en Dieu. Ils ne sont pas arrivés à résoudre, de façon rationnelle, le problème de base. Celui-ci consiste à s'interroger tout naturellement sur l'univers, l'homme et la vie, sur ce qui précède la vie ici-bas et ce qui la suit, et sur sa relation avec ce qui la précède et ce qui la suit. Autrement dit, ils n'ont pas su se poser des questions aussi évidentes que celles-ci : Qui suis-je ? Pourquoi

en relation

  • Le pragmatisme henry james
    2087 mots | 9 pages
  • Dissertation de philosophie : a quoi sert la philosophie?
    678 mots | 3 pages
  • Fiche descartes 5ème méditation métaphysique
    2126 mots | 9 pages
  • Le dieu caché
    5636 mots | 23 pages
  • La théologie de la libération
    1740 mots | 7 pages
  • la raison et le réel
    853 mots | 4 pages
  • Artaud et la philosophie de l'espace chez les tarahumaras
    930 mots | 4 pages
  • Notions de philosophie
    5370 mots | 22 pages
  • Vous analyserez le rôle de l'école sur la mobilité sociale.
    4615 mots | 19 pages
  • La leçon d'hypocrisie et d'humilité - rutebeuf
    1038 mots | 5 pages