difficulés des banques a financer les pme

2818 mots 12 pages
TRAVAIL DE GROUPE EXPOSE
THEME : LES DIFFICULTES DES BANQUES DANS LE FINANCEMENT DES PME

INTRODUCTION
Plusieurs définitions se rattachent à la notion PME. La définition qui a attiré notre attention est celle retenue par la charte des PME qui régit l’ensemble des PME situées sur le territoire sénégalais.
Selon la charte des PME au Sénégal, ce concept englobe la Petite Entreprise (PE) et la Micro Entreprise (ME).
La Petite Entreprise est caractérisée par :
*un effectif compris entre (1) et vingt (20) employés, la tenue d’une comptabilité allégée ou trésorerie certifiée par la structure de gestion agrée (SGA) selon SYSCOA ;
*un chiffre d’affaires annuel hors taxe n’atteignant pas les limites suivantes prévues dans le cadre de l’impôt: soit Cinquante millions de francs CFA pour les Petites Entreprises qui effectuent des opérations de livraisons de biens ; Vingt-cinq millions pour les entreprises qui effectuent des opérations de prestations de services ; et cinquante millions pour les entreprises qui effectuent des opérations mixtes telles que définies par les textes relatifs à l’impôt.
La Moyenne Entreprise répond quant à elle aux critères suivants :
-un effectif inférieur ou égal à deux cent cinquante employés (250) ;
-la tenue d’une comptabilité selon le système normal en vigueur au Sénégal (SYSCOA) et certifiée par un membre inscrit à l’ordre national des experts comptables et comptables agréés (ONECCA) ;
-chiffre d’affaires annuelles hors taxe inferieur à un milliard.
Comme dans de nombreux pays, elles sont non seulement motrices de croissance mais aussi un puissant levier du secteur privé dont l’impact en matière de développement n’est plus à démontrer.
Plusieurs pays africains ne disposant d’une tradition industrielle marquée, leur expansion économique doit s’appuyer sur un développement durable des petites et moyennes entreprises.
Ce développement ne peut s’effectuer sans un soutient cohérent des pouvoirs publics et privés notamment les

en relation

  • principes de technique bancaires
    61377 mots | 246 pages