Diffusion de la presse en france 2012

606 mots 3 pages
LA DISTRIBUTION DE LA PRESSE EN France

• Un produit mal défini
• Une chaîne déséquilibrée
• Une réglementation inadaptée

1/ Un produit mal défini
Lorsqu’ont été définies, après guerre, les règles qui régissent le fonctionnement de la filière, seule la Presse d’information existait. Depuis, profitant des largesses du système, sont venus s’y ajouter toutes sortes de produits sans caractère informatif et culturel.
Il convient de revenir aux fondamentaux et de traiter différemment ces deux familles de produits.
a) Les quotidiens et hebdomadaires d’information politique doivent continuer à bénéficier des aides existantes telles que la TVA réduite, les coûts de transports, garantie d’exposition, etc.
b) Les autres produits doivent être considérés comme des produits commerciaux à part entière et en supporter les contraintes. Tout au plus peut-on envisager de les faire bénéficier d’une TVA à 7% comme c’est le cas pour l’autre produit culturel qu’est le livre.

2/ Une chaîne déséquilibrée. Des éditeurs, des messageries (coopératives d’éditeurs), des dépositaires (très majoritairement propriété des messageries) et des diffuseurs (entrepreneurs pour moitié) constituent cette chaîne de distribution.
Le CSMP (Conseil supérieur des Messageries de Presse) est chargé de règlementer la profession mais sa composition est fortement déséquilibrée car sur 21 membres deux seulement représentent les diffuseurs, les 19 autres étant soit des éditeurs (15) soit financés par ces mêmes éditeurs :
3 messageries (coopérative d’éditeurs) : 2 sièges
150 dépositaires (majoritairement propriété des messageries): 2 sièges
28.000 diffuseurs (dont 14.000 indépendants) : 2 sièges Dans cette organisation il est impossible pour les diffuseurs de défendre leur profession.
Pour préserver les intérêts de chaque partie nous préconisons la séparation des diffuseurs de cet organisme qui retrouverait alors une homogénéité et pourrait à ce titre traiter avec un organisme

en relation

  • Le financement d'un projet
    17056 mots | 69 pages
  • biba
    720 mots | 3 pages
  • Media Poche 2013
    78987 mots | 316 pages
  • le parisien presentation
    858 mots | 4 pages
  • Bilans et perspectives medias
    13766 mots | 56 pages
  • paris match
    2913 mots | 12 pages
  • Diffusion des tablettes suivant modèle de ROGERS
    1391 mots | 6 pages
  • Plan aide presse écrite
    14169 mots | 57 pages
  • Les jeux paralympiques
    710 mots | 3 pages
  • L'information numérique
    3590 mots | 15 pages