Discours de siéyès à l'assemblée nationale constituante le 7 septembre 1791

Pages: 6 (1255 mots) Publié le: 28 novembre 2012
Commentaire : Sieyès, Discours à l’Assemblée Nationale constituante du 7 septembre 1789

Objet : Représentation et séparation des pouvoirs

De nos jours, la grande majorité des systèmes politiques sont des systèmes représentatifs. Le 7 septembre 1789, l’abbé Sieyès, député de l’Assemblée Nationale constituante, mis en avant ses grands principes dans un discours qu’il tient devant l’Assembléeconstituante. Le texte étudié ici est un extrait de ce discours tiré des Archives parlementaires. Dans ce texte il explique quelles sont pour lui les raisons de se tourner vers le système représentatif, et non vers la « démocratie » ou démocratie directe
Sieyès prône le système représentatif, un système politique dans lequel le pouvoir législatif est détenu par des assemblées parlementairesélues qui représentent le titulaire de la souveraineté, la Nation. Ce système s’oppose au système de démocratie directe, système politique dans lequel le peuple est le titulaire de la souveraineté qu’il exerce directement sans l’intermédiaire d’un organe représentatif, prôné par Rousseau.
La souveraineté est l’autorité suprême. Dans le cas où elle est nationale, l’autorité suprême appartient à uncorps politique constitué du peuple, la Nation. Cette théorie est due à Sieyès. La théorie de la souveraineté populaire a elle été mise en avant par Rousseau. Selon lui, la souveraineté appartient au peuple et chaque citoyen en possède une part. Sieyès s’inspire de Montesquieu qui avait aussi exprimé la nécessité de la séparation des pouvoirs, le principe politique selon lequel les fonctions desinstitutions publiques sont divisées en un pouvoir législatif qui fait les lois, un exécutif qui les met en oeuvre et les fait appliquer et le pouvoir judiciaire qui les interprète et les fait respecter.
Ainsi, selon Sieyès, en quoi le système représentatif est-il meilleur garant de stabilité politique pour la France ?
Dans un premier temps, nous verrons que la démocratie est un régime utopique (I),puis nous verrons que la représentation est inévitable pour l’exercice de la souveraineté nationale (II).

I) La démocratie : Un système impossible pour un grand pays

La démocratie, pour Sieyès, est inapplicable pour un pays comme la France, et cela parce qu’elle est d’abord difficile à mettre en œuvre (A), mais aussi parce qu’elle complique les décisions politiques (B).

A) La difficultéde mise en œuvre concrète

La France, avec une population et un territoire important, peut difficilement être une démocratie directe, d’abord parce qu’il y aurait une difficulté quand à la population (1), puis parce qu’il y aurait une difficulté quand à la réunion en elle même (2).

1) L’impossibilité de réunir un peuple

La France, comme le dit Sieyès à la ligne seize, compte plus decinq millions d’actifs. Sur le plan pratique, il est impossible de réunir un peuple en même temps et en un seul endroit. Aucun lieu n’existe ou ne peut exister. Ainsi, à part dans un petit pays ou dans une communauté, il est difficilement possible de réunir tous les participants.
Cela va évidemment entrainer des complications quand au vote en lui même.

2) Les difficultés quand au votes.Suite au fait que tous les citoyens ne peuvent pas se réunir et qu’ils sont nombreux, il va être très difficile de collecter tous les avis. Le seul moyen serait par référendum, mais cette pratique est difficile et longue à mettre en œuvre, et ne peut certainement pas être la totalité de la discussion politique d’un pays.
Ces problèmes concrets liés au développement du pays entraineraient alors desblocages plus importants, des problèmes politiques.

B) Le blocage du système politique

Dans ce texte, Sieyès montre aussi que la « démocratie » serait source de blocage politique, d’abord par l’impossibilité de se prononcer sur des sujets importants (1) et par le manque de connaissance en la matière des dirigeants au sein de ce système (2)

1) L’impossibilité de mettre un peuple...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire du discours de siéyès à l'assemblée nationale constituante le 7 septembre 1789.
  • Discours à l'assemblée constituante
  • Discours seryes assemblée nationale constituante, le 7 septembre 1789
  • A quelle conception de la souveraineté se rattache l’assemblée national législative établie dans la constitution de 1791...
  • « Discours sur la misère », à l’assemblée nationale, le 9 juillet 1849
  • Discours du garde des sceaux concernant le projet de loi constitutionnelle à l'assemblée nationale
  • Discours a l'assemblée
  • Discours à l'assemblée sur l'ivg

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !