Discours de siéyès à l'assemblée nationale constituante le 7 septembre 1791

1255 mots 6 pages
Commentaire : Sieyès, Discours à l’Assemblée Nationale constituante du 7 septembre 1789

Objet : Représentation et séparation des pouvoirs

De nos jours, la grande majorité des systèmes politiques sont des systèmes représentatifs. Le 7 septembre 1789, l’abbé Sieyès, député de l’Assemblée Nationale constituante, mis en avant ses grands principes dans un discours qu’il tient devant l’Assemblée constituante. Le texte étudié ici est un extrait de ce discours tiré des Archives parlementaires. Dans ce texte il explique quelles sont pour lui les raisons de se tourner vers le système représentatif, et non vers la « démocratie » ou démocratie directe
Sieyès prône le système représentatif, un système politique dans lequel le pouvoir législatif est détenu par des assemblées parlementaires élues qui représentent le titulaire de la souveraineté, la Nation. Ce système s’oppose au système de démocratie directe, système politique dans lequel le peuple est le titulaire de la souveraineté qu’il exerce directement sans l’intermédiaire d’un organe représentatif, prôné par Rousseau.
La souveraineté est l’autorité suprême. Dans le cas où elle est nationale, l’autorité suprême appartient à un corps politique constitué du peuple, la Nation. Cette théorie est due à Sieyès. La théorie de la souveraineté populaire a elle été mise en avant par Rousseau. Selon lui, la souveraineté appartient au peuple et chaque citoyen en possède une part. Sieyès s’inspire de Montesquieu qui avait aussi exprimé la nécessité de la séparation des pouvoirs, le principe politique selon lequel les fonctions des institutions publiques sont divisées en un pouvoir législatif qui fait les lois, un exécutif qui les met en oeuvre et les fait appliquer et le pouvoir judiciaire qui les interprète et les fait respecter.
Ainsi, selon Sieyès, en quoi le système représentatif est-il meilleur garant de stabilité politique pour la France ?
Dans un premier temps, nous verrons que la démocratie est un régime utopique (I),

en relation

  • Lanjuinais
    2240 mots | 9 pages
  • Dates importantes en histoire du droit
    3728 mots | 15 pages
  • Histoire francaise
    5981 mots | 24 pages
  • Cours d'histoire dur droit l1:s1
    29480 mots | 118 pages
  • Histoire du droit
    31138 mots | 125 pages
  • Histoire du droit s2
    35272 mots | 142 pages
  • Cours histoire du droit
    16486 mots | 66 pages
  • Td histoire du droit
    7698 mots | 31 pages
  • Les institutions de la 5eme république
    6377 mots | 26 pages
  • Histoire du droit et des institutions françaises à partir de 1789.
    28783 mots | 116 pages